L’épée de vérité, tome 6 : la foi des réprouvés

l-epee-de-verite-tome-6-la-foi-des-reprouves

L’épée de vérité, tome 6 : la foi des réprouvés

Auteur : Terry Goodkind

Editions France Loisir

Paru en 2008

Genre : Fantasy

 

J’ai commencé le tome 6 de l’épée de vérité dans le cadre d’un binôme de lecture. Cela tombait très bien puisque les tomes prenaient la poussière dans ma bibliothèque depuis 2007. J’avais acheté toute la saga d’un coup à un prix avantageux, mais la lecture du tome 5 m’avait complétement stoppée. Il faut dire que je me suis passablement ennuyée en lisant le tome 5 et que je trouvais l’histoire du poulet démoniaque complétement ridicule. Les personnages introduits lors de cette épopée ne me touchaient pas non plus. Bref, cela m’avait complétement déçue au milieu d’une saga que, pourtant, j’adorais. Donc ma binômette m’a poussé à reprendre la saga et cela m’a fait du bien car j’ai retrouvé avec très grand plaisir l’univers de Terry Goodkind! Cela me donne même envie de lire la suite assez rapidement!

Pour éviter de spoiler, je ne vais résumer que le tout début de l’histoire. On suit l’histoire de Richard Cypher, modeste forestier, qui va sauver la vie de Kahlan, une jeune femme originaire d’un pays au-delà de la frontière qui, jusque là, était réputée comme infranchissable. Cette barrière est censée séparée les contrées des milieux, remplies de magies et de mystères, des Terres d’ouest, sans influence magique, où vit Richard. Mais il apprendra que cette frontière est en train de s’affaiblir et qu’un Seigneur malfaisant souhaite envahir le monde. De découverte en découverte, il découvre que Zedd, le fou du village est en fait  un sorcier de premier ordre et que lui même est doté de pouvoirs de sorciers qui lui permettra d’accomplir une prophétie qui l’annonce en tant que sauveur de l’humanité. Va s’ensuivre des tas de péripéties et comme vous pouvez l’imaginer, dans le tome 6, le monde n’est toujours pas tiré d’affaire… Sinon, il n’y aurait plus d’histoire.

Dans ce tome 6, nous retrouvons les héros principaux et des personnages des premiers tomes. Et si je m’en souviens bien, dans le tome 5, on en entendait très peu parler, ce qui avait certainement contribué à ma déception. J’ai donc été très contente de retrouver, après tant d’années, Richard, Kalhan et compères. Je ne suis pas forcément une fanatique des personnages principaux, ils ont tendance à m’agacer à certains moments, alors qu’à d’autres, j’ai des élans d’affection pour eux. Mais quoiqu’il en soit, je trouve leurs évolutions respectives très intéressantes et ce tome 6 s’appuie quasiment entièrement sur la psychologie des personnages. J’ai vraiment beaucoup, beaucoup apprécié cette prise de position. Nous n’avons pas là des personnages lisses, mais une réelle profondeur avec des êtres humains qui ont leurs valeurs, mais aussi leurs fêlures et un vrai vécu. Le personnage de Nicci qui est réellement introduit dans ce tome, même si on y faisait référence lors de tomes passés, est aussi très intéressant. Mais malgré beaucoup d’explications sur son passé, on ne la comprend réellement que vers la fin du bouquin. Et rien que pour ça, j’avais envie d’en savoir plus. Son devenir m’intrigue beaucoup et c’est peut-être ça qui va me pousser à ouvrir le tome 7.

L’histoire est elle-même très intéressante, même si cela peut paraître redondant au bout d’un moment. D’un côté un champ de bataille avec l’explication de chaque « coup à jouer » d’un camp ou de l’autre. De l’autre, un quotidien, sans magie et des pauvres qui doivent se battre pour s’en sortir. Alors forcément, l’auteur a tendance à se répéter, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai lu que « la bataille a été magistralement gagnée, mais chaque jour amenait des recrues au camp adverse » ou bien que « malgré le travail acharné, ils ne pouvaient s’acheter que du millet à souper ». Mais ce qui est réellement intéressant c’est de voir l’espoir se dissoudre petit à petit d’un côté et s’insuffler de l’autre. Bref, une fois encore, c’est l’évolution des personnages qui est exploitée : les comportements, les relations avec les autres et la vision des événements.

Alors, malgré tous ces bons points, ce n’est pas un coup de cœur. J’ai un problème avec une partie la fin que je trouve vraiment trop clichée et « too much ». Je peux pas trop en dire pour éviter de vous gâcher le plaisir du retournement de situation, mais si vous l’avez lu et que vous souhaitez en discuter avec moi, alors pas de problème.

En bref,

J’ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture! Si ce n’est la fin qui n’était pas totalement à mon goût, j’ai aimé retrouver mes personnages fétiches, les voir évoluer et découvrir des nouveaux qui sont tout aussi intéressants. J’ai aimé la globalité de l’histoire même si je peux comprendre que certains y trouveront quelques longueurs.

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s