L’épée de vérité, tome 7 : les piliers de la création

L’épée de vérité, tome 7 : les piliers de la création

Auteur : Terry Goodkind

Editions France Loisir

Paru en 2008

Genre : Fantasy

 

J’ai commencé le tome 7 de l’épée de vérité dans le cadre du challenge 1 couverture = 1 couleur. Et comme le tome 6 m’avait remis en selle, je me suis jetée dedans avec grand plaisir ! Et j’ai été bien surprise de découvrir que nous n’allions pas suivre Richard et Cie cette fois-ci, mais de tous nouveaux personnages. Je sais que pour certains, la séparation a été douloureuse, mais je trouve l’idée de Terry Goodkind excellente et cela apporte un peu d’air frais à la saga qui avait tendance à s’étouffer et à tourner en rond sur les même thématiques.

Dans ce tome, on suit donc Jensen qui s’est cachée toute sa vie des meurtriers que le seigneur Rahl a lancé à ses trousses. Malheureusement, elle s’aperçoit que certains d’entre eux sont très proches de la trouver, mais heureusement, elle fera la rencontre opportune de Sebastian qui lui sauvera la vie et qui lui proposera de l’accompagner pour essayer de trouver un moyen d’être définitivement à l’abri de ce danger.

Et bien, pour ma part, j’ai été ravie de suivre l’évolution de l’histoire sous un point de vue différent. Vous le devinez Jensen ne porte pas le Seigneur Rahl dans son cœur. Avoir un aperçu de ce que pense et de la manière dont agit les ennemis de Richard et Cie est hyper intéressant et surtout très rafraîchissant. Dans ce livre, le danger qui plane ne consiste pas à réduire le monde en poussière, il n’y a pas non plus de fier guerrier qui se jettera dans la bataille épée à la main et pas non plus de pouvoirs démesurés en jeu. Non, il s’agit d’une quête personnelle entremêlée malgré l’héroïne à des causes plus importantes. Une jeune fille qui parait complètement démunie face aux enjeux de son monde et qui cherche tout simplement à sauver sa peau.

Si j’avais malgré tout un reproche à faire à cette histoire, c’est le manque de profondeur de ses personnages. Jennsen est d’une naïveté déconcertante. On devine très facilement ce qu’il en est depuis le début de l’histoire. Quant à Oba, certes il est méchant et cruel et on ne l’aime pas, mais il est surtout foncièrement stupide! J’aime les méchants intelligents et retors, celui-ci ne me fait pas le moins du monde frissonner. Sebastian, je ne l’ai jamais apprécié… Seul Tom est intéressant, mais il n’est malheureusement que survolé très rapidement. Je suppose qu’on en saura plus sur lui lors des prochains tomes.

En bref,

J’ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture! Si ce n’est les personnages que je n’ai pas trouvé crédibles ou bien qui m’ont laissé indifférente. J’ai aimé voir l’histoire sous un autre point de vue, me retrouver un peu de l’autre côté du miroir. Le rythme de la narration est très prenant et bien que pour une fois, il n’y ait que peu de personnages et qu’une seule trame narrative, et bien, on se laisse emporter sans problème dans l’aventure aux côtés de Jennsen.

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s