Demain, les chats

couv55452713

Demain les chats

Auteur : Bernard Werber

Editions Albin Michel

Paru en 2016

Genre : Science-fiction

 

Lorsque j’ai vu ce livre en librairie, je me suis dit qu’il fallait absolument que je l’achète! Bernard Werber est un auteur qui a bercé mon enfance, car ma mère en est fanatique (imaginez un peu la gamine de 9 ans qui lit les fourmis…) et je suis moi-même une adoratrice des chats. J’en ai chez moi, j’ai été famille d’accueil pour une association de protection féline, je les aime d’amour! Donc, c’est parti pour deux exemplaires de « Demain les chats » (ça tombe bien, c’est l’anniversaire de mamounette bientôt) et je me plonge dedans!

A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.

Pour ceux qui connaissent un peu Bernard Werber, certains thèmes abordés n’étonneront pas. Les thèmes de la dualité corps/âme et de la réincarnation. Très concrètement, ceux qui n’ont pas l’habitude peuvent être perturbés par cette pseudo-philosophie inséré dans le récit ; pour ceux qui connaissent l’auteur, ils peuvent commencé à être lassé d’y revenir sans cesse. Cependant, il serait dommage de ne s’arrêter qu’à cela et ne pas essayer de comprendre comment les chats nous perçoivent selon Bernard Werber. Et d’ailleurs comment les autres espèces, quelles qu’elles soient nous perçoivent? C’est une question que trop peu d’humains se posent, se considérant comme les maîtres de l’univers. Et pourtant, n’avons-nous pas besoin des autres espèces pour survivre? Chacune d’entre elles n’auraient-elles pas leurs utilités? Voilà les questions que posent Bernard Werber très ouvertement et il propose même qu’on essaie de communiquer, de se comprendre, d’apprendre et d’enseigner aux uns et aux autres. Bon alors, clairement, c’est pas demain la veille que ça arrivera, mais c’est intéressant d’y réfléchir.

Au delà de cette réflexion qui fait du bien aux neurones, nous avons quand même une histoire. Et je dois dire que l’intrigue est assez sympathique en soit. C’est clairement de la science-fiction dans un monde apocalyptique. Alors, certes, rien de très neuf sous le Soleil : la guerre, les virus, l’invasion de rats… Tout ça on a déjà vu. Mais le voir du point de vue des chats apporte vraiment un plus! Et je dois avouer avoir bien rigolé au début de l’histoire (bon par la suite, on rigole un peu moins).

Malgré tout quelques passages m’ont un peu interloqué. Le chat qui veut imiter les humains est vraiment trop étrange. J’avoue que les thèmes fétiches de l’auteur m’ont un peu lassée et à force d’entendre la même histoire, j’ai l’impression qu’on me fait la moral ou qu’on essaie de me convaincre. Et ça malheureusement, ça m’a un peu agacée.

En bref,

J’ai bien aimé ma lecture. J’ai beaucoup rigolé en essayant de m’imaginer mes propres chats à la place des héros de l’histoire et j’ai trouvé l’histoire assez sympathique. Un petit bémol reste malgré tout concernant les thèmes récurrents de l’auteur qui me lassent et quelques passages un peu trop étranges pour moi. Malgré tout, c’est un livre qui se lit très bien et qui m’a fait passé un bon moment!

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s