TAGons le mercredi! : Wishlist

Un autre test PKJ qui est bien dans l’ambiance du moment, puisqu’on va faire une petite liste au Père Noël!!

1) Quel devrait être votre prochain achat?

Alors là, on a vraiment beaucoup le choix puisque j’ai pour objectif de lire un maximum de livres d’auteurs présents au festival Trolls et Légende (oui, mon cher et tendre m’a offert un week-end pour le festival) et ce avant Avril. Du coup, tous les livres de ces auteurs sont les bienvenus. Mais j’avoue être pas mal attirée par Aeternia de Gabriel Katz. Qui sait? Peut-être vais-je l’avoir à Noël? (normalement, cet article paraîtra après Noël, mais je l’écris avant).

2) Quel roman que vous ne possédez pas vous fait envie depuis très longtemps?

Pfffff il y en a trop!!!! Je ne sais pas quel est le plus vieux dans la liste… On va dire toute l’oeuvre de H.P. Lovecraft!

3) Citez un livre Pocket Jeunesse qui est sur votre liste d’envies.

« Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers » me fait très très envie!

4) Quel livre aimeriez-vous qu’on vous offre?

Euh, tous les livres qui existent? S’il faut en choisir un, je dirais la suite des Harry Potter nouvelle éditions Gallimard. Pour l’instant, j’ai les deux premiers et le reste sur ma liste de Noël. Je les rachète pour avoir une belle collection entière, mais j’avoue que ça me fait toujours mal au cœur d’acheter un livre que j’ai déjà lu donc l’idéal c’est qu’on me les offre. En plus ça me fait trop plaisir!

5) Citez un livre français de votre wishlist.

« Journal d’un marchand de rêves » de Anthelme Hauchecorne.

6) Citez une suite de série que vous aimeriez posséder.

La saga Kushiel, surtout que j’ai le premier tome de Imriel, la suite donc.

7) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous aimez sa couverture.

« Le cirque des rêves » de Erin Morgenstern. Je ne sais pas exactement de quoi ça parle, je n’ai pas eu que des bons échos de ce livre, mais la couverture m’intrigue trop!

8) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous avez déjà lu et aimé son auteur.

Facile! Tous les Robin Hobb, surtout la suite de « The Mad Ship »

9) Quel résumé de livre présent sur votre liste d’envies vous intrigue particulièrement?

« Les dames du lac » de Marion Zimmer Bradley car j’adore ce qui touche à la légende arthurienne.

10) Citez un roman de votre wishlist dont vous ignorez de quoi il parle avec exactitude.

« Les neiges de l’éternel » de Claire Krust. Un livre qui m’a attiré par sa couverture et par son ambiance. Mais je ne connais pas vraiment l’intrigue.

11) Quel roman présent sur votre wishlist vous a été recommandé?

Presque tous! Mais je vais en citer un qui me fait moins envie que d’autres, mais qui m’a été recommandé : « les aimants » de Jean-Marc Parisis.

12) Quel roman est déjà dans votre wishlist alors qu’il ne sort qu’en 2017?

Je n’en ai pas car je m’intéresse peu aux sorties pour l’instant.

Swap L’hiver 2016

Et voici un article que j’adoooooooore puisqu’il s’agit d’un déballage de swap. C’est TheHermit qui m’a envoyé le swap et que dire… Elle a lu en moi, j’ai trop adoré tout ce que j’ai trouvé dans mon colis!

img_2244

Déjà à la lecture de la carte (magnifique), j’étais encore plus excitée!! Il faut dire que TheHermit annonçait qu’elle n’avait pas tenu compte de ma wishlist (restreinte dans le cadre du forum Clubdelecture), mais était aller farfouillé sur Livraddict où je mets à jour ma wishlist et ma bibliothèque. Alors, moi, j’adore ce genre de surprises! Ça me ravit au plus au point.

Et voilà tout ce que j’ai déballé :

 img_2246 img_2247 img_2248

Alors carton plein! Le thé est juste délicieux (oui je l’ai déjà gouté), le carnet de note magnétique est magnifique et servira parfaitement de listes de course (comme ça j’arrêterai de chercher mes listes de courses sur papier volant).  Le nounours est trop mignon, je ne sais pas si ma fille ne me le piquera pas un jour. Et les livres sont juste parfaits! Il est vrai que je ne lis pas beaucoup de romances, mais c’est que j’en ai pas beaucoup dans ma PAL. Et pourtant, cela me donne toujours très envie. Et ben en voilà deux dans ma PAL et en plus des qui me font trèèèèèèèèèèèèèès envie!

Merci mille fois, si jamais tu passes pas là TheHermit.

Un livre à lire… : Azizah de Niamkoko

Aujourd’hui je vous présente le livre Azizah de Niamkoko de Henri Crouzat et ça va être très rapide!

41NMDGZ5XCL._SX289_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture

Roman mythique, Azizah de Niamkoko est une satire jubilatoire des sociétés coloniale et indigène à l’aube du processus de décolonisation de l’Afrique de l’ouest. Reprenant, avec drôlerie, tous les poncifs sur les « Africains blancs » et les « nouvelles élites africaines » soucieuses de revanche et d’ascension sociale, Henri Crouzat livre un tableau tout en finesse des principaux acteurs de ces territoires : le gouverneur, le gendarme, les petits fonctionnaires, le missionnaire, l’aristocrate séducteur, entrepreneur et chasseur, les religieuses, les boutiquiers, les chefs traditionnels, le sorcier, les boys, les ouvriers africains, les auxiliaires de l’administration, les premiers élus noirs, etc. Ce sont aussi les épouses françaises, les maîtresses indigènes et les jeunes filles blanches, que chacun se partage et s’échange, qui exécutent une pantomime pathétique, entre naïveté, inimitiés féroces, ambitions minables et plaisirs faciles et répétés. Ecartelée entre deux mondes que tout oppose, Azizah, la jolie métisse, reste la seule figure innocente de ce ballet faisandé. L’auteur s’est appuyé sur son séjour au Togo pour ciseler les personnages et le décor de son roman : la brousse, la piste, le village, la plantation, le comptoir, le cercle des blancs, le club de tennis, le cinéma du chef-lieu, l’aéroport ou le palais du gouverneur. Paru en 1959, Azizah n’a rien perdu de son charme et de son acidité.

Comment est-elle entrée dans ma PAL?

Alors c’est simple, on me l’a donné.

Depuis combien de temps est-elle dans ma PAL? Et pourquoi n’en est-il pas sorti?

Je ne sais plus quand on me l’a donné, mais cela fait bien longtemps (3-4 ans je dirais…). Et je ne sais pas de quoi ça parle. Alors forcément pour l’instant, je n’ai pas eu l’envie de le sortir de ma PAL. On verra, un jour je m’y pencherai peut-être!

 

De l’eau pour les éléphants

couv68688731

De l’eau pour les éléphants

Auteur : Sara Gruen

Editions Le Livre de Poche

Paru en 2009

Genre : Contemporain

 

Ma binômette du mois sur le forum Club de lecture m’a donné à lire « De l’eau pour les éléphants » de Sara Gruen. C’était une très bonne idée, puisque c’est un livre que j’aimerais sortir chaque mois, mais à chaque fois d’autres lectures passent avant. De plus, c’est un emprunt que j’ai fait depuis longtemps. Donc comme ça, je l’ai lu et je pourrais ENFIN le rendre à sa propriétaire! En tout cas, j’ai passé un très bon moment avec cette lecture, même si c’est parfois violent, déprimant, niais,… Enfin bref, un savant mélange de plusieurs sentiments, mais le tout donne une histoire qui m’a complétement happée.

Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur  » plus grand spectacle du monde « . Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.

Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.

Alors, c’est vrai, j’ai été complétement happée par l’histoire, mais pour être honnête il m’a fallu une cinquantaine de pages tout de même pour rentrer dedans. Parce qu’au début, on est complétement paumés, dans ce monde, avec ces codes étranges, son propre parler et les visages de façade qui cachent les réels sentiments. Comme Jacob en fait. Et c’est la force de ce roman. On voit tout par les yeux de Jacob et le sentiment d’injustice va en grandissant en découvrant les coulisses de plus en plus glauques du cirque Benzini. J’ai aussi ressenti un grand sentiment de malaise en ne sachant pas qui était du côté de qui, en me demandant ce que ces paroles et ces visages cachaient… Et par là même, on ne peut être indifférents au sort de Jacob. Car si on était à sa place, on ferait peut-être exactement les mêmes choix…

D’ailleurs, ce héro, n’est pas un super-héro. Il est jeune, se remet sans cesse en question et hésite à prendre des décisions courageuses. C’est un personnage décrit avec une grande justesse et avec des failles liées à son humanité. Et je les aime ces personnages là!! Les autres personnages ont tout autant l’air réels, mêmes les grands méchants, qui ont leur raison d’être méchants (mais je n’ai pas dit que c’était de bonnes raisons). Au final le personnage qui m’a semblé le plus fade était Marlène. Mais sûrement parce qu’elle passe une grande partie de son temps à cacher ses vrais sentiments pour survivre. Et enfin, j’ai beaucoup aimé Rosie, même si j’aurais pensé qu’elle aurait été mise plus en avant (d’ailleurs, j’ai regardé le film dans la foulée et pour le coup, ils ont vraiment mis Rosie dans le plus de scènes possibles).

Au niveau du déroulement de l’intrigue, j’ai tout aimé! Même la romance qui a été justement dosée par rapport à la découverte des us et coutumes des coulisses du cirque. Non pas que je n’aime pas les romances, mais trop de niaiseries et de love love, aurait certainement détonné dans le décor que Sara Gruen a dépeint. J’aurais peut-être aimé que le lien entre Jacob et les animaux soit un peu plus mis en avant, surtout dans la première moitié du roman car on a l’impression qu’il devient soudain pote avec toute la ménagerie à la fin du roman comme ça, POUF. Mais bon, c’est du détail. La plume de Sara Gruen en tout cas est superbe! J’aurais presque vu le cirque s’animer sous mes yeux.

En bref,

Allez, soyons fous! Offrons un coup de cœur à ce livre! En même temps, il le mérite! Des personnages attachants et décrits avec justesse, une intrigue justement dosée entre drame et romance, un style d’écriture très accrocheur et un décor historique hyper intéressant. Bref, sautez sur ce livre si ce n’est pas déjà fait! Et revenez me dire ce que vous en avez pensé!

Ma note : 5/5

TAGons le mercredi! : Les méchants

Encore un tag PKJ… Oui, c’est un peu la flemme de chercher un tag ailleurs. Mais n’hésitez pas à m’indiquer des tag auxquels vous aimeriez que je réponde!

 

 

1) le plus méchant de tous les méchants.

Je vais aller dans la facilité, mais Sauron me parait un bon choix. Je ne vois pas ce qui pourrait être plus méchant que le mal absolu qui est tapi dans chaque Homme.

2) votre méchant préféré.

Je vais encore taper dans le Seigneur des Anneaux. Mais Saroumane est vraiment un de mes méchants préférés. Il n’a pas toujours été méchant, mais le devient par ambition. C’est un méchant charismatique et intelligent. Comme je les aime quoi.

3) un livre où le méchant n’est pas celui qu’on croit.

Très facilement, je vais citer un personnage très connu dans Harry Potter. Mais comme je n’ai pas envie de spoiler, je vais pas aller plus loin dans l’explication. De toute façon je suis sûre que tous ceux qui ont lu Harry Potter jusque la fin savent de qui je parle.

4) un personnage méchant qui devient plus ou moins gentil (au fil du livre ou de la saga).

Je peux citer Vi dans l’Ange de la Nuit qui cherche à nuire aux héros au début de la saga mais qui sera plus sympathique à la fin de la saga. Je peux pas trop en dévoiler pour éviter de spoiler. Mais vous verrez bien!

5) un personnage gentil qui devient méchant (au fil du livre ou de la saga).

Carrie de Stephen King. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, c’est une gamine qui est rejeté par ses camarades de classe, qui a une mère qui la déteste et qui a des pouvoirs de télékinésie assez étranges. Au début, elle est gentille, mais à force d’être maltraitée par tout le monde, elle va péter un plomb et vouloir tuer tout le monde.

6) un méchant dont le nom commence par P ou K ou J.

J’ai pensé à Jagang de l’Epée de vérité. Un vrai méchant! (En tout cas, là où j’en suis arrivée de la saga c’est toujours un grand méchant!)

7) un méchant avec des pouvoirs surnaturels.

Bon là j’en ai plein vu que je lis beaucoup de fantasy! Je vais citer le Chasseur dans les outrepasseurs. C’est un fé donc forcément…

8) un méchant cruel.

Madame Coulter de « A la croisée des mondes ». Elle adore torturer les enfants… Quel personnage cruel et horrible!

9) un méchant qui a un lien de parenté avec le héros/l’héroïne.

Toujours dans « A la croisée des mondes ». Et je ne dirai pas qui. Ben oui, c’est pas facile de pas spoiler.

10) un livre avec plusieurs méchants.

Miss Perregrine et les enfants particuliers. Enfin en tout cas, j’en suis qu’au début et pour l’instant, on se méfie de pas mal de méchants.

11) une série où les méchants changent à chaque tome.

Euh, là je ne sais pas. Joker!

12) un livre sans méchant.

Les yeux jaunes des crocodiles par exemple? Ou encore la bibliothèque des cœurs cabossés. Bref, j’ai pas mal d’exemple en poche.

13) un roman où le méchant n’est pas humain.

Je vais citer la saga « La symphonie des siècles ». J’en suis au début de la saga, et je ne sais pas clairement ce qu’est le méchant. Mais je sais qu’il est pas humain. Oui, je sais, c’est bien mystérieux tout ça!

14) un livre dans lequel on a, au moins partiellement, le point de vue du méchant.

Et bien je vais citer le très récemment lu « Chocolat ». On ne peut pas être plus dans la tête du méchant!

Et voilà mes amis, donc j’ai presque tout trouvé! Mais j’avoue avoir eu des difficultés pour trouver des méchants à décrire sans spoiler (par exemple, pour les thriller, c’est quasi impossible de les citer!).

Chocolat

couv16437634

Chocolat

Auteur : Joanne Harris

Editions La Table Ronde

Paru en 2000

Genre : Contemporain

 

Après ma dernière lecture, j’ai eu besoin d’un petit roman frais et léger. Et j’ai donc pioché Chocolat dans ma PAL de Décembre. Je m’attendais à une petite romance, mais franchement, je ne le rangerai pas dans cette catégorie. En fait, c’est l’histoire d’un petit village. Je crois que ça suffit comme description. Comme « La bibliothèque des cœurs cabossés » de Katharina Bivald que j’avais adoré. Alors pour Chocolat, mon impression est un tout petit peu plus mitigée. Mais je vous explique tout ça dans la suite de ma chronique.

Lansquenet est un petit village au cœur de la France où la vie s’écoule, paisible et immuable. L’arrivée d’une mystérieuse jeune femme, Vianne Rocher, et de sa fille, Anouk, va tout bouleverser. D’autant qu’elle s’avise d’ouvrir une confiserie juste en face de l’église, la veille du carême !
Dans sa boutique, Vianne propose d’irrésistibles sucreries. Et beaucoup succombent à son charme et à ses friandises… Car le chocolat de Vianne soigne les espoirs perdus et réveille des sentiments inattendus. Tout cela n’est pas du goût du comte de Reynaud et du curé, convaincus tous deux que les douceurs de Vianne menacent l’ordre et la moralité… En tout cas, la guerre est déclarée. Deux camps vont s’affronter : les partisans des promesses célestes et ceux des délices terrestres.

Franchement, au niveau de l’histoire, je suis tout de suite entrée dedans. On suit une maman et une petite fille qui sont somme toute, fort sympathiques et un poil mystérieuses. Les rencontres qu’on va faire au village sont très attachantes, parfois un peu déroutantes et on est très heureux de voir les gens évoluer au contact de Vianne et sa fille. J’ai été particulièrement émue par la petit Anouk qui est d’un naturel désarmant et j’ai aussi adoré la petite vieille Armande qui a un tempérament de feu.

C’est certain, il ne s’agit pas d’un scénario de fou. Il n’y a pas un suspens de dingue, ni même un objectif à tout ça. Il s’agit simplement de suivre l’intégration d’une mère célibataire dans un village où les personnes les plus influentes ne l’accueillent pas à bras ouverts. On y parle surtout de tolérance : l’accueil d’étrangers, de personnes n’ayant pas les mêmes coutumes, les mêmes religions, prendre en compte la parole d’enfants, mais aussi de personnes âgées,… Chacun des personnages tente de rentrer dans le moule même s’ils sont un peu différents de ce qu’on attend d’eux. Et forcément Vianne va, à sa manière, les inciter à être eux-mêmes.

Il y a tout de même un petit couac pour ma part. Je n’ai pas du tout apprécié le traitement du curé. C’est le méchant de l’histoire. Un méchant très méchant. On se demande même s’il a une part d’humanité et de tolérance en lui. Et cela me dérange énormément! Alors que le traitement de tous les personnages est très juste, celui-ci me parait manquer de subtilité. Et l’Eglise, par les yeux de Joanne Harris semble tout bonnement diabolique. C’est bien dommage pour un roman qui prône la tolérance

Je n’ai d’ailleurs pas forcément apprécié les passages où Reynaud soliloque. Ce sont des passages longs et ennuyeux. Et malheureusement, ils reviennent assez souvent. Sinon, pour tous les autres passages, le récit est rythmé et le style léger. Cela fait vraiment du bien de lire un petit livre sympathique et qui ouvre tout grand les papilles. Oui, oui, ce livre m’a donné faim et je suis sûre qu’en le lisant, vous aussi vous saliverez!

En bref,

Ce n’est pas un coup de cœur. L’histoire n’est pas hyper originale, mais elle est fraîche et sympathique. Les personnages sont attachants si ce n’est les méchants qui sont vraiment trop méchants. Certains passages sont ennuyeux, mais dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture.

Ma note : 3/5

Un livre à lire… : Le tumulte des flots

Aujourd’hui je vous présente Le tumulte des flots de Yukio Mishima.

couv29082737

Quatrième de couverture du 1er volume

— Hatsue ! cria le garçon.
— Saute par-dessus le feu. Si tu sautes par-dessus…, dit la fille d’une voix claire et forte. Le garçon n’hésita pas. Le corps nu, que la flamme illuminait, il prit son élan sur la pointe des pieds et bondit au travers du feu. En un clin d’oeil il se trouva droit en face de la fille. Sa poitrine toucha légèrement les seins de Hatsue.

Comment est-elle entrée dans ma PAL?

J’ai reçu ce livre en troc. Alors pourquoi l’ai-je choisi? Je ne sais pas vraiment. Je n’ai jamais rien entendu sur cette histoire, mais j’aime beaucoup l’écriture japonaise généralement (par exemple, j’adoooooooore Murakami). Et là il s’agit d’une petite romance, alors pourquoi pas? Bon après je ne l’ai pas encore ouvert, alors on verra bien!

Depuis combien de temps est-elle dans ma PAL? Et pourquoi n’en est-il pas sorti?

J’ai dû le recevoir début d’année 2016. Pour l’instant, j’ai eu d’autres livres à lire en priorité, et c’est vrai qu’il me donne un peu moins envie que d’autres romans dans ma PAL. Il en sortira quand je sentirai que le moment est venu, pour l’instant, il reste encore un peu au chaud dans ma PAL. Est-ce qu’un avis sur ce livre vous intéresse?