La maison d’à côté

couv23879084

La maison d’à côté

Auteur : Lisa Gardner

Editions Le livre de poche

Paru en 2012

Genre : Policier

 

Mes chers amis, je suis à la bourre dans mes chroniques. Je sais, c’est très mal, mais j’ai eu un mois de Novembre bien chargé. Je suis d’ailleurs aussi à la bourre dans mes lectures car il me reste 200 pages à lire sur mon livre actuel pour clôturer le mois (et le challenge qui va avec). Mais bon, ceci n’est pas bien grave. Je me mets des challenges pour m’éclater pas pour me passer la rate au court-bouillon. Alors aujourd’hui, je vais vous parler d’une lecture que j’ai bien apprécié et qui m’a beaucoup intrigué : La maison d’à côté de Lisa Gardner. Vous le savez, je ne suis pas une fanatique du genre, mais malgré le rythme un peu lent de l’intrigue, Lisa Gardner a réussi à garder mon intérêt jusqu’au bout du livre. Et pourtant j’avais deviné en partie le fin mot de l’histoire… Mais j’en étais pas sûre!

La maison parfaite… La famille parfaite…
Un secret mortel.

Une jeune et jolie blonde disparait de sa maison de Boston sans laisser de traces. Seul témoin : sa petite fille de 4 ans. Suspect N°1 : un mari trop beau et plutôt secret.
Dès qu’elle pénètre dans la villa douillette des Jones, l’inspectrice D.D. Warren sent que quelque chose cloche. Aux yeux de tous, Sandra et Jason Jones avaient tout du jeune couple amoureux. Mais de toute évidence, cette apparente normalité dissimulait des zones d’ombre redoutables.
Au fil des jours, la disparition de la jeune femme devient de plus en plus inquiétante. Pourtant Jason Jones semble plus intéressé à faire disparaître les preuves et isoler sa fille que par rechercher sa femme « chérie ». Le parfait époux essaierait-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il simplement à se cacher ? Mais de qui ?

Alors, par quoi commencer? L’ambiance d’un livre policier/thriller est pour moi ce qui est le plus important. Si on ne sent aucune tension, ça ne fonctionne pas. Et là, la tension est bien moindre que dans les films blockbuster Hollywoodiens qui me répugnent par la débauche d’action et d’explosion à tout va. Non, là, la tension est sous-jacente, insidieuse. Elle rampe sous la peau bien discrètement et vous procure de mini-frissons à des temps bien choisis. Le rythme est lent! C’est clair, nos policiers sont pas les experts à révéler par un claquement de doigt qu’il y a de l’ADN de trucmuche sur un bout de cheveu coincé dans le tambour de la machine à laver. Non, le rythme est lent. Alors, parfois on se demande ce qu’ils fichent ces policiers car cela semble aller vraiment trop lentement, mais peut-être est-ce la réalité des choses? Quoiqu’il en soit, cela ne nuit pas du tout à la narration car l’objectif de l’auteur est clairement de nous laisser le temps de nous poser des questions, et on s’en pose beaucoup.

Ceci dit, les différents suspects de l’intrigue, moi je n’ai pas réussi à y croire… Mais du coup, si je ne croyais pas dans ces suspects, que s’est-il réellement passé? Bref, j’avais des milliers de questions. Encore plus concernant Jason Jones qui a un comportement étrange. Alors, oui, j’ai deviné une partie le concernant, mais cela n’expliquait rien de son comportement et c’est ce qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout. Bon, je ne vais pas vous mentir, certains suspects, on se demande ce qu’ils font dans cette histoire, à part servir à faire piétiner les policiers. Car personnellement je m’en fichais un petit peu d’eux et j’avais surtout envie de me concentrer sur Jason Jones. Alors j’ai trouvé le temps long lors de certains passages.

Ce que j’ai énormément apprécié dans ma lecture est aussi le changement de ton lors des changements de point de vue. Le phrasé, les mots utilisés, le ton employé, changeaient en fonction des yeux du personnage par lesquels on voyait. C’était hyper appréciable car leur caractère était carrément palpable et je me suis sentie en immersion complète dans leur tête et dans leur vie. J’ai beaucoup aimé tous les personnages! Ils sont justes, pas caricaturaux, mais semblent bien réels. Et moi, quand on me donne de bons personnages, on a déjà fait la moitié du chemin pour conquérir mon cœur.

En bref,

Lisa Gardner m’a emmené au cœur de son histoire. Je me suis fait menée par le bout du nez, trop intriguée par les secrets que les uns et les autres cachaient. Même si certains suspects semblaient totalement improbables et donc ne m’intéressaient pas particulièrement, chacun de leur caractère m’a semblé tellement vrai et touchant que j’ai tout de même apprécié les suivre. Ce n’est pas un coup de cœur, car certains passages m’ont paru longs et je ne suis pas complètement tombée des nues en découvrant le final. Mais clairement,  c’est pas passé loin!

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s