Rigante, tome 1 : l’épée de l’orage

couv23869461

 

Rigante, tome 1 : l’épée de l’orage

Auteur : David Gemmell

Editions Bragelonne

Paru en 2004

Genre : Fantasy

 

Et bien, mes amis, ce livre me pose un problème pour le chroniquer. Car je ne sais pas trop quoi en penser. J’ai aimé, mais ça n’a pas été à la hauteur de mes espérances (c’est un coup de coeur pour ma meilleure amie et généralement nous avons les mêmes goûts). Mais je ne sais pas trop pourquoi je n’ai pas autant apprécié que je l’aurais aimé. Alors c’est compliqué de chroniquer dans ces conditions… C’est quand même partie pour décortiquer un peu tout ça!

Au coeur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village Rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l’air et de l’eau, et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l’orage qui condamna son père, il se nomme Connavar. Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l’enfant qui a combattu l’ours, il deviendra l’homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin. Or, une prophétie a prédit qu’une armée sans pitié traverserait un jour la mer et, telle une avalanche, détruirait tout sur son passage. Sur cet échiquier, toutes les forces en présence vont jouer leur main : du général Fantôme à la Morrigu, créature maléfique qui hante les bois depuis la nuit des temps, en passant par Jasaray, l’Érudit de Roc, et son armée invincible. C’est compter sans Connavar, qui s’embarque pour une quête qui le mènera au coeur de l’ennemi. Mais en chemin, il recevra un don : une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur le coeur de ses amis comme de ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère : Démone-Lame.

Alors, vous l’aurez compris avec le résumé ci-dessus, l’histoire consiste à suivre Connavar de sa plus tendre enfance jusqu’à… Et bien vous verrez bien! Et ce faisant il va rencontrer de multiples personnes, de grandes épreuves et va se poser beaucoup de questions sur lui-même. En 377 pages, le petit Conn va évoluer à une vitesse grand V. Et franchement, chapeau pour l’auteur car il est rare de voir des évolutions aussi flagrantes, aussi rapides, mais cependant tout à fait réalistes. Et malgré cela, on découvre plein plein PLEIN d’autres personnages, tout aussi intéressants. J’ai tout particulièrement aimé l’aigreur de Vorna, le soutien de Banouin, l’intelligence d’Aile… Et eux aussi évoluent au fil des pages. Malgré la débauche de personnages, je me suis sentie à aucun moment perdue. Ce qui est, je le crois un exploit pour moi (oui, trop de personnages chez moi et PAF je suis perdue…). Ce qui a peut-être freiné mon coup de cœur, c’est que le héro de l’histoire, Conn, je ne l’ai pas toujours trouvé touchant. En fait, il m’a semblé plutôt froid et souvent irréfléchi. Du coup, je n’ai pas forcément accroché avec son caractère…

La deuxième chose qui aurait pu me freiner (mais je n’en sais rien), c’est l’histoire en elle-même. On a pas vraiment d’objectif tout au long du livre si ce n’est suivre Conn. Enfin, si, il y en a un, mais pas assez personnel pour qu’il me touche. Je ne l’ai pas senti créer beaucoup de liens avec son entourage non plus, alors certaines morts qui auraient dû me toucher, m’ont fait ni chaud, ni froid (sauf la toute dernière… Celle-ci j’étais tellement dégoutée!!!!). Bref, il m’a manqué pas mal d’émotions. Mais au vu des commentaires que j’ai lu, je suis bien la seule à avoir ressenti cela (ou n’avoir pas ressenti justement), donc il ne faut surtout pas que cela vous freine pour découvrir ce titre!

L’univers de David Gemmell, par contre, est juste fantastique! J’ai adoré le principe de la geasa. La morrigu et le Thagda m’intriguent énormément. J’ai aimé découvrir les différents peuples qui entourent les Rigantes. J’ai aimé les Rigantes, qui me font un peu pensé à un peuple nordique mixé à un peuple écossais (oui je sais, c’est un étrange mélange). J’ai adoré l’histoire de Riamfada, de Banouin et de Vorna. Bref, il y a énormément de points qui me donnent envie de découvrir un peu plus ce monde. Et je pense que je ne tarderai pas trop à sauter à pieds joints dans le second tome (surtout que je les ai emprunté, alors il faudrait que je les rende dans pas trop longtemps!).

En bref,

Ce n’est pas que je n’ai pas aimé cette histoire. Au contraire, j’ai adoré découvrir le monde de David Gemell. Je trouve que ses idées sont sublimes et j’ai hâte d’en savoir plus sur les différents peuples, leurs coutumes et leurs mythologies. J’ai aussi énormément apprécié les personnages secondaires, mais j’ai eu du mal à accrocher avec le héro et il m’a manqué une touche d’émotions que je n’ai pas ressenti au cours de ma lecture. Par contre, je découvrirai la suite avec plaisir! Surtout que je crois qu’on change de héro principal.

Ma note : 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s