Vietnam : L’éphémère et l’insubmersible

couv28022778

Vietnam : L’éphémère et l’insubmersible

Auteur : Jean-Claude Pomonti

Editions Nevicata

Paru en 2015

Genre : Voyages

 

Au début du mois de Février (oui, j’ai du retard dans mes chroniques), j’avais envie de lire des petits romans. Cela faisait plusieurs pavés que je lisais et j’avais besoin d’avoir l’impression d’avancer un peu plus rapidement (et tant qu’à faire de baisser ma PAL qui ne cesse d’augmenter ces derniers temps). Du coup, je me suis attaquée à ce mini-livre qui me faisait tellement envie depuis si longtemps! Il faut savoir que j’ai des racines vietnamiennes et que cela m’intéresse de connaître un peu mieux le peuple vietnamien. Ce petit résumé semblait donc m’apporter tout ce que j’attendais.

Le Vietnam n’est pas une guerre. C’est un pays, un peuple, une histoire, une culture façonnés par l’empreinte d’une relation unique avec l’immense Chine voisine. Une terre d’eau, de montagnes et de jungle où l’insubmersible côtoie l’éphémère, où l’on s’asseoit le long des rues, sur de petits tabourets devenus, au fil de l’histoire, les attributs d’une volonté farouche. C’est ce Vietnam-passion, ce roman d’un pays envoûtant, où la France coloniale a laissé sa marque, que l’on retrouve au fil de ces pages, conté d’une plume intime et subtile. Du fracas des combats à la ruée vers le profit dont la paix a accouché sous la férule d’un parti communiste arrimé aux commandes, c’est le quotidien d’un pays et d’une population que l’on découvre. Ce petit livre n’est pas un guide. C’est un décodeur. Il porte en lui la marque des passions et des luttes vietnamiennes. Avec, au fil des pages, cette tendresse et ce goût du Vietnam qui nous permet de mieux les comprendre.

Alors mon avis sera court… Sur 90 pages, on peut pas s’attendre à ce que j’écrive un roman non plus.

Globalement, j’ai été plutôt déçue. Moi qui m’attendais à en savoir plus sur la culture et la mentalité du peuple vietnamien. Or, seuls quelques paragraphes m’ont donné satisfaction en la matière. Le reste du texte parlait majoritairement de l’économie vietnamienne. Alors certes, c’est un aspect important qui façonne le Vietnam d’aujourd’hui, tout comme leur histoire et leur croyance. Mais du coup, j’ai trouvé qu’on se focalisait vraiment trop sur l’économie et trop peu sur le reste. Je suis un peu déçue sur ce point. Par contre, l’un des entretiens en fin de livret était très intéressant…

Ma note : 2/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s