Hamlet

13430-gf

Hamlet

Auteur : Shakespeare

Editions Librio

Paru en 2001

Genre : Classique, Théâtre

 

On continue pour les petits livres lus en début Février pour avoir l’impression d’accélérer mon rythme de lecture. Alors là je dois l’avouer, le récit est court puisqu’il ne s’étale que sur 124 pages, mais j’ai tout de même pris mon temps pour le lire. C’est mon premier Shakespeare et il est vrai que pour bien tout comprendre il faut savoir prendre le temps. De plus, la plume est absolument merveilleuse et je me suis délectée de presque chaque phrase.

Pour mener à bien sa vengeance sans éveiller les soupçons, Hamlet feint la folie. Lorsque le fantôme de son père lui révèle que Claudius, souverain actuel et frère du défunt roi, est le meurtrier de celui-ci, on s’attend à une stratégie ingénieuse, d’autant que le prince semble plein de courage, d’insolence et d’esprit. Or, durant quatre actes, il ne commet qu’un seul meurtre, conséquence d’une erreur de perception. À la fin de la pièce, il venge son père, mais in extremis. Hamlet est une tragédie intérieure, presque intime, dont le rythme est motivé par les hésitations du héros qui donnent lieu à des scènes superbes de grandeur pathétique, car elles disent l’aspiration de l’homme à la liberté et au repos, malgré l’enfermement obsessionnel auquel l’existence le condamne. Tragédie du doute, voyage dans un esprit qui ne rêve que d’immatérialité mais ne parvient pas à prendre son envol, Hamlet, pièce mélancolique, nous invite à un saut existentiel.

Cette pièce de théâtre est toute petite. Peu de pages, mais ne pensez pas que ce sera finger in the nose, rapide à lire et tranquille. Non, la plume de Shakespeare exige à ce qu’on prenne le temps de la comprendre et de s’en imprégner. Bon, certes, c’est une traduction et je pense que c’est un peu plus simple à lire qu’en anglais shakespearien, mais c’est pas si facile pour autant. Et quelle poésie! Bref, j’ai mis du temps à lire ces quelques pages, mais j’ai aimé prendre mon temps et déguster ces mots.

Et en quelques pages, c’est fou comme Shakespeare arrive à nous faire entrer au cœur de ses personnages. On vit au rythme de la tourmente de Hamlet. On a l’impression de s’enfoncer dans sa douleur et dans sa folie avec lui. J’ai tellement, mais tellement aimé le rapport que j’ai eu avec les personnages de Shakespeare! L’intrigue et les retournements de situation sont très bien amenés et j’ai globalement apprécié, même si rien cela reste relativement classique pour une tragédie (sauf l’histoire du fantôme). Mais bon, à son époque, Shakespeare était à la pointe de l’innovation, et aujourd’hui, c’est peut-être classique, mais cela passe toujours très bien.

En bref,

Je ne peux pas donner un coup de cœur à Hamlet, car je pense que je n’ai pas tout à fait tout compris. Mais cela a été une excellente lecture, avec des émotions très intenses. J’ai adoré la poésie de la plume de Shakespeare même si la complexité m’a parfois un peu freiné.

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s