La quête d’Ewilan, tome 2 : Les frontières de glace

La quête d’Ewilan, tome 2 : les frontières de glace

Auteur : Pierre Bottero

Editions Le Livre de Poche

Paru en 2012

Genre : Fantasy, Jeunesse

 

Et voici la suite tant attendue (par moi-même) de la quête d’Ewilan. Ce tome 2 a été une excellente surprise car je l’ai trouvé encore meilleur que le tome 1 et pourtant, j’avais vraiment déjà adoré le tome 1.

En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts’liches à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lit d’amitié avec une marchombre aux pouvoirs fascinants, tandis qu’Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Mais pour prétendre délivrer les Sentinelles, elle devra d’abord percer le secret du Dragon.

Cela commence à faire un moment que je m’intéresse à la littérature jeunesse. Allez savoir, c’est peut-être ma récente maternité ou simplement une lubie, qui me pousse à me plonger dans ce genre. Mais si mes premières chroniques étaient plutôt conciliantes avec les livres destinés aux enfants, laissant passer pas mal de petits défauts, lire une saga comme La quête d’Ewilan me fait complétement réviser mes jugements. Je suis donc de plus en plus exigeante, cela s’est vu avec quelques lectures récentes (comme Chevaux de Foudre). Et franchement, ces petits livres devraient servir d’exemples pour tous les auteurs de littérature jeunesse.

Cette petite parenthèse refermée, je m’explique : Pierre Bottero ne prend pas les enfants pour des imbéciles et ça, c’est top! L’écriture de Pierre Bottero est fluide et rythmée. Le pied pour garder l’attention des enfants. Malgré tout, elle n’est pas simpliste, le vocabulaire employé est riche et varié. De quoi faire aimer la littérature et le pouvoir des mots aux enfants.

L’univers est complexe et fichtrement intéressant. On le découvre peu à peu, aux côtés de Camille et à chaque fois que le voile est levé sur une partie du monde, des interrogations se soulève sur d’autres points. L’intérêt est sans cesse renouvelé et j’ai hâte d’en savoir plus, toujours plus.

Les personnages sont hyper attachants. J’apprécie qu’il y ait des adultes dans l’histoire. Il existe beaucoup trop de romans où le message que les enfants ne peuvent pas faire confiance aux adultes est distillé. Dans ce livre, au contraire, les adultes sont là, comme appui pour aider aux jeunes de trouver leur voie, d’évoluer en accord avec leurs propres compétences et leurs valeurs morales. D’ailleurs Camille en a beaucoup et elle n’hésite pas à les exprimer et à s’affirmer.

En bref,

Voici un petit livre jeunesse qui donne un bon exemple de ce qu’on peut proposer de mieux aux enfants : une écriture fluide et rythmée mais pas simpliste, un univers coloré, intéressant et complet et des personnages attachants auxquels les enfants peuvent facilement s’identifier.Forcément, c’est un coup de cœur!

Ma note : 5/5

Publicités

Une réflexion sur “La quête d’Ewilan, tome 2 : Les frontières de glace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s