Contes de Perrault

couv70972784

Contes

Auteur : Perrault

Editions Folio Classique

Paru en 1697

Genre  : Conte, Classique

 

J’adore les contes de Perrault!!! Enfin, je les aime beaucoup quand ils sont adaptés en films Disney… Mais très clairement, je ne connaissais pas les histoires originales. Alors j’ai sauté l’occasion de n’avoir plus rien à écouter dans ma voiture pour me lancer dedans.

Mon édition regroupe les contes suivants : Griselidis, Peau d’âne, Les souhaits ridicules, La belle au bois dormant, Le petit chaperon rouge, Barbe bleue, Le chat botté, Les fées, Cendrillon, Riquet à la houppe, La métamorphose d’Orante, La peinture et Le labyrinthe de Versailles.

Concrètement, je ne sais pas par quel bout prendre cette chronique. Un recueil, c’est toujours compliqué d’en donner un avis, sauf si on se penche histoire par histoire… Mais là il y en a bien trop. Je vais donc donner un avis général, mais, vous vous en doutez, je n’ai pas apprécié tous les contes de la même manière.

Je le savais, les contes de Perrault sont bien plus sombres que la version édulcorée de Disney. Je n’ai donc pas été étonnée sur ce point-là, mais cela vaut tout de même le coup de le signaler. Donc oui, tout ne finit pas forcément bien, tout n’est pas rose, il y a de la cruauté (parce que les parents du petit poucet, soient ils l’abandonnent, soit ils le font bosser pour récupérer sa thune quand même), des morts (le chaperon rouge en réchappera-t-il?), du sang (la chambre secrète de Barbe Bleue est décorée avec goût… Pour un psychopathe).

Au niveau de l’écriture, les contes sont courts et pourtant, les histoires sont bien construites, complètes et agréables à écouter (ah oui, je les ai écouté en livre audio). Autant dire que Perrault n’a pas volé sa réputation de conteur. J’ai vraiment tout aimé! Même les contes que je ne connaissais pas (Griselidis et les fées par exemple).

Au niveau des moralités, je n’adhère pas à tout… La représentation de la femme, on n’en parle pas… Mais bon, il faut remettre dans le contexte de l’époque et au final, c’est assez satisfaisant de voir que les choses ont évolué dans le bon sens!

En bref,

J’ai été ravie de découvrir ou redécouvrir les contes de Perrault. Même si les moralités ne sont pas toutes bonnes à prendre au jour d’aujourd’hui, les contes sont agréables à lire : courts et bien construits, c’est vraiment un régal. Et la petite touche de noir qui est totalement absente des revisites de Disney font du bien. Car oui, tout n’est pas rose dans la vie. A ne pas confier à de trop petites mains, ou en tout cas, pas sans le regard bienveillant d’un adulte (notamment pour expliquer les leçons à en tirer et à ne pas retenir!).

 

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s