Le diable au corps

Le diable au corps

Le diable au corps

Auteur : Raymond Radiguet

Editions Le livre de poche

Paru en 1976

Genre  : Romance, Classique

 

Le diable au corps est issu de la bibliothèque des livres empoussiérés et dédaignés par la lectrice-qui-a-peur-des-classiques que je suis. Mais ces derniers temps, j’essaie de diminuer cette pile à lire très particulière grâce aux livres audio (gratuits tant qu’à faire) et à mes longues heures de route pour le boulot. Cette fois-ci, j’avais le choix entre « Le diable au corps » et « Le rouge et le noir »… Et je vais être honnête, la longueur de l’écoute du deuxième a fait penché la balance pour le premier. Mais globalement, ce sont deux classiques qui me faisaient bien envie, l’un parce que je l’ai déjà lu à l’école et je me rappelle l’avoir aimé et l’autre car j’en ai entendu de bonnes critiques. Quoiqu’il en soit, je suis partie sur « Le diable au corps », écoute courte, mais intense que je recommande vraiment pour qui aiment le thème de l’amour (réaliste) adolescent : passionné, cruel, intense et terrible.

Ah ! que la guerre est jolie quand on a quinze ans et que l’on aime ! Sur les bords de la Marne, tandis que tonne le canon, ils s’aiment, en effet, de passion coupable. Lui, un peu veule, à peine sorti de l’adolescence, nourri de Rimbaud, épris de liberté. Elle, déjà femme, risquant l’impossible du haut de ses 19 ans. Tous deux ivres de ce printemps assassin de 1917. Marthe vient juste de se marier ; Jacques, son époux, est au front. Le tromper au grand jour, c’est pousser trop loin l’inconscience, la trahison, le scandale… Et lorsque survient la promesse d’un enfant, l’amant s’éclipse comme un gamin aux prises avec une aventure d’homme… Comme les roses n’ont qu’une saison, il en est de même de l’amour. Un destin tragique, celui de Radiguet !

Il est vrai que la quatrième de couverture en dévoile beaucoup sur l’intrigue. Mais cela n’est pas bien grave car ce qui est magnifique et bouleversant dans ce récit, c’est la manière dont est conté la naissance de l’amour du narrateur pour Marthe, ses doutes quant à ses sentiments véritables, le déchainement des émotions contradictoires et tout ceci avec un réalisme et une intensité à faire frémir. Les mots employés par Radiguet sont d’une justesse et d’une beauté à couper parfois le souffle. Moi qui suis incapable de retenir des citations, certaines phrases m’ont tant marqué que je pourrais les citer ici (mais je ne le ferai pas car je vous incite grandement à lire ce tout petit livre et à les découvrir par vous même).

Je ne vais pas vous mentir, il se peut fort que vous ne vous attachiez pas aux personnages. Cela a été mon cas. Le narrateur est un vrai sale gosse. J’ai eu envie de le baffer à chaque page de ce livre. C’est un petit prétentieux égoïste qui m’a porté sur les nerfs. Mais en même temps, ressentir avec lui les tourments de l’amour adolescent m’a poussé à ressentir une sorte de tendresse. Et Marthe est le type de femme qui ne me convainc pas : soumise et certainement un peu bête (oui parce que parfois elle se laisse menée par le bout du nez). Mais à vrai dire, son histoire est touchante et elle fait quand même preuve de courage et de force de caractère avec son entourage en faisant le choix de tromper son mari.

En bref,

C’est un tout petit livre, en poche, qui coute pas bien cher et qui n’est pas long. Vous pouvez même opter pour l’écoute en livre audio gratuit sur le site litteratureaudio.com. Alors, laissez vous tenter si cela vous intéresse de découvrir une plume aussi belle que bouleversante sur un sujet aussi dur que tendre de l’amour adolescent.

Ma note : 5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s