Le Paris des Merveilles, tome 2 : L’elixir d’oubli

couv17219384

Le Pairs des Merveilles, tome 2 : L’elixir d’oubli

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Editions Bragelonne

Paru en 2004

Genre  : Fantasy,

Après le témoignage sur la drogue, j’avais besoin d’un récit lumineux, qui me détende, qui me fasse du bien. J’ai choisi Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux qui n’a pas été une bonne pioche : J’ai énormément apprécié, mais c’est loin d’être lumineux et feel good… Et c’est alors, que j’ai vu que monsieur Pierre Pevel serait aux rencontres de l’imaginaire le 22 et 23 Juillet à Concoret, soit à deux pas de chez mois. Oh joie et jubilation! Et franchement, quoi de mieux pour me mettre le smile que de lire le tome 2 du Paris des Merveilles?? C’est l’évidence même!

Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

Premier chapitre (pas le prologue), premier paragraphe, et PAF j’explose de rire… ça commence bien comme lecture, non? Et comme d’habitude, Pierre Pevel manie avec une main de maître sa plume entre péripéties essoufflantes et parfois rocambolesques, situations drôles, phrases bien senties et phases haletantes où on met de côté tout le comique (et parfois cartoonesque). Bref, ses récits sont tellement bien dosés que j’en raffole et que j’en reprendrai encore et encore sans hésitation.

Ce deuxième tome a été un petit coup de cœur. Je n’ai pas été perdue comme dans le 1er tome (et pour cause, je connaissais déjà un certain nombre de personnages, ainsi que l’univers). La deuxième petite chose qui m’avait manqué lors du 1er tome, c’était le méchant qui manquait de panache. Et bien pour ce deuxième tome l’ennemi est inattendu et hyper intéressant.

L’intrigue est absolument géniale! Bon, je vous préviens, l’auteur est un vrai sadique avec ses lecteurs, il n’hésite pas à nous frustrer et à nous torturer pour servir son récit. Pour ma part, cela m’a fait sourire (oui, on être frustré et sourire) car cela va tellement bien à l’auteur. Il fait ça avec tellement d’humour et d’ironie (limite parodique) qu’on ne peut pas lui en vouloir bien longtemps. L’intrigue est très tordue et j’ai parfois été un peu perdue, mais c’est tout le piquant et le charme des récits d’enquête.

En bref,

Un petit coup de cœur pour ce deuxième tome. J’adore la plume de l’auteur, très rythmée et avec beaucoup d’humour, et je pense bien continuer à le lire. Comme d’habitude, l’intrigue est super bien menée, même si pour cela l’auteur fait pester le lecteur.

Ma note : 5/5

 

Challenges :

Publicités

Une réflexion sur “Le Paris des Merveilles, tome 2 : L’elixir d’oubli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s