Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

ge consigneépluchures de pomme de terre

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Auteur : Mary-Ann Shafer et Annie Barrows

Editions 10/18

Paru en 2011

Genre  : Historique

J’ai sélectionné ce livre pour répondre à ma consigne du mois de Juillet (oui je suis en retard sur mes points lectures) « lire un livre épistolaire ». Franchemet je ne savais pas si cela me plairait. Le titre ne me donnait pas du tout envie, ni la couverture, qui faisaient très lecture légère, voire Chick Litt. Je n’aime pas trop la Chick Litt et mélangée avec l’aspect historique cela me parlait encore moins. Mais en fait, cela a été une très bonne surprise!

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

S’il y a une chose que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, ce sont les personnages, notamment le personnage principal. Elle est à la fois sensible, mais a un humour ironique et d’auto-dérision extraordinaire. Elle parait avoir un fort caractère, mais si on gratte un peu, il y a une certaine fragilité. J’ai tellement aimé ce personnage!! Il était tellement juste, tellement drôle, tellement attachant. Et tous les autres personnages sont tellement réalistes et tellement justes dans l’expression de leurs sentiments. Bref, si cela fait un petit moment que vous me suivez, vous savez que de bons personnages m’apportent beaucoup dans mon plaisir de lecture. Et bien là, c’était juste parfait! Pour tout vous dire, ils me manquent (et pourtant, cela fait plus d’un mois que je les ai quitté). Il faut dire que les autrices n’avaient pas intérêt à se louper au niveau des caractères des personnages car ils transparaissent à travers leurs écrits et c’est ceci qui rend le récit particulièrement vivant et sensible. D’autant plus que certains éléments sont immanquablement repris d’une lettre à une autre (et oui, quand on répond à une lettre, on a tendance à rebondir le sujet de ladite lettre).

Dans ce livre, le côté historique ressort avec les histoires contées par les habitants de Guernsey sous l’occupation et celles de Juliet à Londres. J’ai appris plein de choses car même si j’ai beaucoup vu ou lu sur le sujet, rarement sur l’Angleterre. Malgré le sujet pas forcément facile, les autrices font ressortir beaucoup d’espoir à travers le texte. Si on rajoute la sortie de la guerre et le goût retrouvé pour toutes les petites choses de la vie, cela rend le tout très lumineux, très beau et agréable à lire et vivre.

Alors soyons clair, le texte est très long et parfois, il ne se passe pas énormément de chose. Il y a peu de suspens et même si c’est un plaisir de découvrir l’histoire de chacun, rien ne donne l’envie de dévorer avidement le roman. Et pourtant, moi je l’ai complétement dévoré. Le format épistolaire et l’humour de Juliet rendent la lecture dynamique. Alors pour moi, cela reste un coup de cœur, même si je m’imagine très bien que d’autres pourraient s’ennuyer un peu.

En bref,

Un joli coup de cœur inattendu. Mais c’est peut-être parce qu’il était si inattendu qu’il était si beau. J’ai particulièrement aimé les personnages et l’ambiance. La forme épistolaire donne un petit quelque chose en plus au niveau dynamisme et de la connaissance des personnages. C’est vraiment super!

Ma note : 5/5

 

Challenges :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s