Poirot joue le jeu

Poirot joue le jeu.jpg

Poirot joue le jeu

Auteur : Agatha Christie

Editions Deux coqs d’or (1994)

Paru en 1956

Genre  : Policier

On change de genre… Radicalement. Et j’appréhende. Oui, oui, parce que les policiers c’est pas mon truc, du tout! Généralement je trouve cela un peu planplan (c’est moins le cas pour les thrillers). Mais bon, je n’ai jamais lu d’Agatha Christie, et ce petit livre pourra me faire avancer sur plusieurs challenges.

Quatrième de couverture :

Tout a été prévu dans les moindres détails.
Oh ! Bien sûr, le choix des protagonistes n’a rien de follement original. On n’échappera ni à la somptueuse idiote aux décolletés vertigineux ni au maître d’hôtel sinistre et compassé. Mais après tout, les vieilles recettes ont fait leurs preuves. Munis d’un premier élément de solution, les concurrents devront se débrouiller pour trouver victime, arme du crime, assassin et mobile. Et le gagnant se verra remettre un prix des mains mêmes de l’illustre Hercule Poirot.
Joli programme, non ? Pourvu que les talents du meilleur détective du monde ne soient pas requis pour une tâche moins anodine..

La première moitié du roman (soit une centaine de pages), j’ai trouvé cela très lent et un peu fouillis. C’est à dire que ce n’est qu’après 80-100 pages que l’intrigue commence réellement à mon sens. Avant, il n’y a pas de crime et donc pas de mystère. J’ai bien compris à ce moment là que cela permettait d’introduire le contexte et les suspects, et si j’ai essayé de me prendre au jeu en faisant attention aux détails, tout ceci manquait cruellement d’enjeu. Qui plus est, les personnages sont nombreux et ça piaille comme dans un poulailler à propos de leur kermesse… Une ambiance qui m’agace déjà dans la vraie vie avec de vrais gens, alors ce n’était pas particulièrement agréable de s’y retrouver au travers du livre.

Par contre, s’il y a quelque chose qu’on ne peut nier, c’est qu’Agatha Christie a une imagination dingue. La solution du mystère est vraiment très tirée par les cheveux, même si c’est plausible. Agatha Christie avait distillé les indices et même si j’avais pressenti quelques petites choses, très franchement, je n’aurais jamais pu résoudre le mystère. Du coup, ce côté là était très distrayant. Mais pour le coup, la fin a été très rapide et Agatha Christie nous fait avaler la couleuvre rapidement. C’est dommage de ne pas laisser au lecteur l’occasion d’avoir quelques petits déclics qui peut-être lui feront deviner une partie de l’histoire.

En bref,

Une lecture sympathique et rapide mais qui ne me réconcilie toujours pas avec le genre policier. Définitivement, je crois que ce n’est pas un genre littéraire pour moi. Tous ceux qui ont essayé de me convertir m’ont dit de lire Agatha Christie et même si je trouve l’autrice ingénieuse, je n’ai pas pris un plaisir dingue à lire ce petit livre. J’ai un autre livre (qui contient deux intrigues) de cette autrice qu’on m’a prêté (un peu de force je l’avoue). Je tenterai donc une autre histoire… Nous verrons bien.

Ma note : 3/5

 

Challenges :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.