Phobos, tome 2

couv75896728

Phobos, tome 2

Auteur : Victor Dixen

Editions France Loisirs

Paru en 2015

Genre  : Dystopie, Young Adult

C’est ma petite binôme de ce trimestre qui m’a demandé de lire ce deuxième tome de Phobos et cela tombe bien car pour l’été, un livre un peu addictif comme cela c’est parfait. Cela m’a aussi permis de continuer la saga alors que la prédominance de la romance et la nian-niantise de certains dialogues m’avait un peu refroidie. J’ai donc été forcée de sortir le roman de ma PAL et j’ai passé un bon moment, sans avoir à me torturer les méninges. Il y a quelques petites choses qui me laissent tout de même dubitatives, mais bon… C’était quand même une lecture distrayante et entrainante.

Quatrième de couverture du tome 1 :

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Lire la suite

Publicités

Bilan du mois d’Août

Et voilà le mois d’Août est terminé, ainsi que les vacances… Snifff snifff. Mais bon, j’ai eu une assez bonne moisson de lecture pour le mois d’Août et relativement peu d’achats. J’ai aussi repeint ma bibliothèque alors franchement le bilan du mois d’Août est plutôt positif.

Mes lectures

Le mois d’Août a été le mois de départ en vacances. Et quand on est en vacances avec des amis qui sont sur un rythme différent que votre enfant dont vous devez vous occupez, c’est fatiguant (comprenez donc que je me levais tôt et que je me couchais tard, tout ceci en ajoutant la fatigue de la route). J’avais donc besoin et envie de lire des romans faciles à lire et plutôt addictifs. Et du coup cela a été plutôt efficace avec des lectures agréables et adaptés à mon état d’esprit actuel.

Les surprise les plus inattendues de ce mois ont été :

  • L’enfant de Noé d’Eric-Emmanuel Schmitt : Un récit tendre, émouvant et naïf qui sort des sentiers battus par rapport à tout ce qu’on a déjà rencontré concernant le sujet.
  • A perte de vue d’Aurélie Dauvin, dont la plume lumineuse m’a ravie. Un témoignage d’une vie de courage et pleine d’espoir. On est loin du drame auquel on pourrait s’attendre.

J’ai été totalement happée par ces romans addictifs :

  • Les deux tomes d’After, même si j’ai été beaucoup plus lassée par le tome 2 que j’ai trouvé très répétitif. La saga After est bourrée de défauts, mais c’est une déferlante d’émotions ininterrompue et un texte hyper facile à lire.
  • Phobos tome 2 : Un roman bourré de défauts communs aux livres Young-Adult actuels. Mais l’enchainement dynamique des événements et les retournements de situation inattendus m’ont tenu en haleine.

L’invasion du Tearling a été une bonne lecture, mais quelques petites choses me manquent encore pour que cela se transforme en coup de coeur. J’ai beaucoup aimé découvrir le passé du Tearling et le développement de  liens entre les personnages.

J’ai aussi abandonné Une pincée de Terre et de Mer de Dina Nayeri. Il n’y aura donc pas de chronique. Le récit était lent, il ne se passait pas grand chose et je n’ai pas accroché à la plume de l’autrice. J’ai lu les dernières pages qui ne m’ont pas encouragé à poursuivre après 225 pages lues. Aucune grande révélation pour me tenir en haleine.

Achats de livres

Ma PAL a accueilli seulement deux nouveaux livres au mois d’Août! Un achat France Loisirs et un achat réalisé auprès de l’autrice lors des Jeudis de Salinelles auxquels on a pu participé pendant nos vacances. Je tiens d’ailleurs à dire que Nathalie Di Meglio est vraiment un concentré de gentillesse et de convivialité. Elle est hyper accessible, nous avons bien parlé et rigolé. J’ai hâte de lire son ouvrage pour lui en faire un retour. Son livre est illustré par Jean-Matthias Xavier, un illustrateur que j’ai découvert dans La Geste d’Alban, puis à Trolls et Légendes et que j’adore (même si on ne reconnaît pas trop sa patte sur la couverture, elle est bien présente dans les autres illustrations).

Et voilà, donc je me retrouve à -4 dans ma bibliothèque (si je ne compte pas mon abandon) soit l’exact opposé de mon bilan du mois de Juillet. Ne vous avais-je pas dit que le mois d’Août allait rééquilibrer les choses? Je vais tout de même essayer de continuer à être raisonnable, mon porte-monnaie et ma PAL ne s’en sentiront que mieux.

Je suis aussi très contente de vous annoncer qu’à ce jour j’ai pratiquement rattrapé mon retard concernant mes chroniques (sachant que je laisse toujours quelques jours avant de . Je vais donc pouvoir repartir du bon pied pour la rentrée.

La reine du Tearling, tome 2 : l’invasion du Tearling

Invasion du Tearling

L’invasion du Tearling

Auteur : Erika Johansen

Editions JC Lattès

Paru en 2017

Genre  : Fantasy, Dystopie

Je vous l’ai dit dans le Book Haul de Juillet, j’ai eu une soudaine envie de lire la suite de la Reine du Tearling. Je ne sais pas pourquoi car le premier tome n’a pas été un coup de coeur, mais je me suis mise à pensé au Tearling, à Kelsea et j’ai eu cette envie de connaître leur devenir de manière absolu et immédiate. Donc en partance pour une semaine de vacances, je l’ai acheté et je l’ai lu à la fin de la semaine (après After, tome 2 qui était parfait vu mon état de fatigue extrême en début de vacances). Et comme pour le premier tome, j’ai bien aimé, mais il me reste une frustration, une incompréhension de cette histoire et ça m’agace car j’aurais aimé vous dire que c’était génial, mais je ne peux pas. Ce qui rend encore plus contradictoire ma hâte de lire le troisième tome… (Parution prévue pour le 8 Novembre 2017)

Quatrième de couverture du tome 1 :

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d’embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende… ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.

Lire la suite

After, saisons 1 et 2

 

 

After, saison 1 et 2

Auteur : Anna Todd

Editions Hugo Roman

Paru en 2015

Genre  : Romance

Après le tome 3 de la Passe-Miroir, j’ai commencé plusieurs livres sans vraiment avoir d’envie et en les laissant vite tomber… Il fallait s’y attendre après un tel coup de cœur. Alors je me suis dis qu’un truc qui se lisait facilement, un peu addictif et qui ne faisait pas trop réfléchir, ce serait top. Et voilà comment j’ai pioché After, saison 1 dans ma PAL. Je savais que cela risquait de bien marcher sur moi. Oui, je dois vous l’avouer, j’ai eu ma grosse période Drama Japonais ou Coréen avec toujours le même schéma dans les romances. Et bien, j’ai retrouvé ce type d’histoire dans After et ça a eu un effet complétement addictif. Top pour se remettre d’une panne de lecture. J’ai lu le second tome presque dans la foulée (j’ai juste intercalé une BD et un petit livre jeunesse qui n’aura pas de chronique car je n’ai pas du tout apprécié). Donc voici une chronique commune.

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… Ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que… ce ne soit ça l’amour ?

Lire la suite

La Passe-Miroir, tome 3 : La mémoire de Babel

passe-miroir3

La Passe-Miroir, tome 3 : La mémoire de Babel

Auteur : Christelle Dabos

Editions Gallimard

Paru en 2017

Genre  : Fantasy

Si vous commencez à me connaître un petit peu, vous ne serez pas étonné de mon avis sur ce bouquin. Un énorme coup de coeur. Vu ce que Christelle Dabos m’a fait vivre avec tout le début de cette saga, je peux vous dire que j’attends une fin époustouflante!! C’est simple, les trois premiers tomes ont été des coups de cœur toujours plus énorme (j’ai même failli avoir une bonne panne de lecture après cette lecture). Alors théoriquement le quatrième tome devrait être époustouflant… Mais il va malheureusement falloir attendre pour le savoir…

Quatrième de couverture du tome 1 :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Lire la suite

Gardiens des cités perdues, tome 1

gardiens des cités perdues

Gardiens des cités perdues, tome 1

Auteur : Shannon Messenger

Editions Lumen

Paru en 2014

Genre  : Fantasy jeunesse

Après avoir lu rapidement un Chair de Poule dont je vous épargne la chronique inintéressante, j’ai jeté mon dévolu sur Gardiens des cités perdues, le tome 1 de Shannon Messenger. Un livre que je devais lire pour le bingo de l’été et ça tombe bien, il fallait aussi que je le rende à ma cousine. Je dois avoué que je ne savais pas trop si j’avais envie d’y mettre les pieds car on en parle beaucoup trop et la phrase « le nouveau Harry Potter » me donnait pas trop envie d’y mettre les pieds. Non parce que je n’aime pas Harry Potter, mais simplement parce que cette saga a un aspect beaucoup trop nostalgique pour moi pour que je puisse apprécier une pale copie. Et finalement, j’ai bien aimé, même si j’ai trouvé plein de défauts, ce qui est assez contradictoire et ce qui m’a donné beaucoup de difficultés pour l’écriture de cette chronique.

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

Lire la suite