Le Paris des Merveilles, tome 2 : L’elixir d’oubli

couv17219384

Le Pairs des Merveilles, tome 2 : L’elixir d’oubli

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Editions Bragelonne

Paru en 2004

Genre  : Fantasy,

Après le témoignage sur la drogue, j’avais besoin d’un récit lumineux, qui me détende, qui me fasse du bien. J’ai choisi Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux qui n’a pas été une bonne pioche : J’ai énormément apprécié, mais c’est loin d’être lumineux et feel good… Et c’est alors, que j’ai vu que monsieur Pierre Pevel serait aux rencontres de l’imaginaire le 22 et 23 Juillet à Concoret, soit à deux pas de chez mois. Oh joie et jubilation! Et franchement, quoi de mieux pour me mettre le smile que de lire le tome 2 du Paris des Merveilles?? C’est l’évidence même!

Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

Premier chapitre (pas le prologue), premier paragraphe, et PAF j’explose de rire… ça commence bien comme lecture, non? Et comme d’habitude, Pierre Pevel manie avec une main de maître sa plume entre péripéties essoufflantes et parfois rocambolesques, situations drôles, phrases bien senties et phases haletantes où on met de côté tout le comique (et parfois cartoonesque). Bref, ses récits sont tellement bien dosés que j’en raffole et que j’en reprendrai encore et encore sans hésitation.

Ce deuxième tome a été un petit coup de cœur. Je n’ai pas été perdue comme dans le 1er tome (et pour cause, je connaissais déjà un certain nombre de personnages, ainsi que l’univers). La deuxième petite chose qui m’avait manqué lors du 1er tome, c’était le méchant qui manquait de panache. Et bien pour ce deuxième tome l’ennemi est inattendu et hyper intéressant.

L’intrigue est absolument géniale! Bon, je vous préviens, l’auteur est un vrai sadique avec ses lecteurs, il n’hésite pas à nous frustrer et à nous torturer pour servir son récit. Pour ma part, cela m’a fait sourire (oui, on être frustré et sourire) car cela va tellement bien à l’auteur. Il fait ça avec tellement d’humour et d’ironie (limite parodique) qu’on ne peut pas lui en vouloir bien longtemps. L’intrigue est très tordue et j’ai parfois été un peu perdue, mais c’est tout le piquant et le charme des récits d’enquête.

En bref,

Un petit coup de cœur pour ce deuxième tome. J’adore la plume de l’auteur, très rythmée et avec beaucoup d’humour, et je pense bien continuer à le lire. Comme d’habitude, l’intrigue est super bien menée, même si pour cela l’auteur fait pester le lecteur.

Ma note : 5/5

 

Challenges :

Le Paris des Merveilles, tome 1 : Les enchantements d’Ambremer

Le Paris des Merveilles, tome 1 : Les enchantements d’Ambremer

Auteur : Pierre Pevel

Editions Bragelonne

Paru en 2015

Genre : Fantasy

 

Mon grand-frère m’a offert ce livre à Noël et il a franchement bien choisi. Déjà, cela me fait découvrir le steampunk en littérature (que je connais et adore sur d’autres supports), et en plus l’auteur Pierre Pevel est présent au Festival Trolls et Légendes. Bon et bien sûr, la couverture est canon et m’a fait bavé jusqu’à ce que je craque et que je me décide à le lire. C’est donc une plongée dans le monde merveilleux de Pierre Pevel que j’ai réalisé et quel monde! De l’humour, de l’action, des mystères… Parfait! Enfin, presque, un petit défaut m’a un peu gâché le plaisir au tout début.

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil que le mage ne connaît que trop bien…

Pierre Pevel développe un univers très riche et introduit en douceur. Pour cela, il nous fait suivre deux protagonistes dans des intrigues différentes, qui se rejoignent au bout d’un moment. Mais chacun des deux est confronté à un mystère qui est assez dur à démêler et qui fait intervenir beaucoup de personnages. Et c’est là où j’ai été un peu perdue. A la page 50, n’en pouvant plus, j’ai essayé de me remémorer tous les personnages qui me paraissaient importants (pour certains ce n’était pas le cas, cependant, il fallait deviner lesquels) et j’en ai compté 12! Presque un nouveau personnage toutes les 4 pages. Je ne sais pas pour vous, mais moi, si on me présente une personne toutes les 5 minutes, il y a fort à parier qu’au bout d’une heure je ne sais plus qui est qui et qui fait quoi!

A part ce petit point noir, j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Il faut dire qu’il y a énormément d’humour et d’action et que cela rend l’histoire très agréable à suivre. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire comme une idiote à chaque page que je tournais et cela fait du bien de lire quelque chose de frais qui donne le smile. J’ai beaucoup aimé les personnages et les liens qui existent ou qui se créent entre eux. J’ai cependant trouvé les méchants un peu creux par moment. Après, ce premier tome n’était qu’une introduction, j’ose espérer en découvrir encore plus dans le prochain tome.

Et enfin, il faut le dire, le décorum, le monde que nous fait découvrir Pierre Pevel est extra! Il est complexe, mais sans qu’on s’y perde et j’ai déambulé dans son monde aux côtés de nos deux protagonistes comme une touriste. Je suis allée de découverte en découverte et à chaque fois que l’on changeait de lieux ou que je découvrais un rouage du fonctionnement de l’univers de Pierre Pevel, j’étais surprise et émerveillée.

En bref,

J’ai vraiment adoré le premier tome de cette saga! J’ai hâte d’en découvrir la suite car, maintenant que j’ai pris mes marques, je compte bien ne plus me perdre parmi les personnages et j’espère y découvrir des méchants avec un peu plus de profondeur. J’ai hâte d’en découvrir encore plus sur ce monde qui m’a déjà enchanté.

Ma note : 4/5

Un livre à lire… : les Lames du Cardinal

Aujourd’hui je vous présente les lames du cardinal de Pierre Pevel.

couv70430589

Quatrième de couverture du 1er volume

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humain et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d’Europe.
Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d’une compagnie d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce. Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal !

Comment est-elle entrée dans ma PAL?

J’ai craqué sur l’édition du 10ème anniversaire avec une couverture en dur et, effet beau livre. Du coup je l’ai offert à ma meilleure amie pour Noël et comme je me suis dit que ce serait super cool de le lire (surtout que je vais aller au festival Trolls et légende en Avril et que Pierre Pevel est invité), je me suis acheté l’intégrale d’occasion. Comme ça je pourrais en discuter avec elle et avec l’auteur si je trouve le temps de le lire avant le festival.

Depuis combien de temps est-elle dans ma PAL? Et pourquoi n’en est-il pas sorti?

Et bien je suis très heureuse pour une fois de vous dire qu’elle est dans ma PAL depuis très peu de temps car je me le suis acheté en Décembre… J’aimerais bien le sortir avant mi-Avril, mais c’est un sacré pavé. Alors on verra bien!