Les chroniques de Narnia, tome 2 : L’armoire Magique

 narnia2

L’armoire magique

Auteur : CS Lewis

Editions Folio Junior (2001)

Paru en 1980

Genre  : Fantastique Jeunesse (ça flirte avec la fantasy)

Quoi de mieux que le mois d’Octobre pour parler de sorcières? Bon, d’accord, on est assez loin des clichés de la sorcière de conte au nez crochu et au chapeau pointu, mais à mon sens, on est encore plein dedans. La saison idéale pour lire ce second tome serait pourtant plutôt l’hiver. Mais tant pis, j’ai bien apprécié ma petite lecture tout de même. Il faut cependant lire de manière naïve.

Pendant la seconde guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d’une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d’une forêt enneigée. C’est ainsi qu’elle découvre l’extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques…

Lire la suite

Publicités

Tobie Lolness

 Tobie Lolness

Tobie Lolness

Auteur : Timothée de Fombelle

Editions Gallimard Jeunesse

Paru en 2006

Genre  : Jeunesse

Depuis un moment, je donne un coup de main à la bibliothèque associative de mon petit village. Malheureusement, les références qui y sont, sont rarement à mon goût, sauf si je me penche dans le rayon jeunesse. L’autre problème, c’est que, très souvent, il y a le premier tome et pas la suite. J’emprunte donc rarement, mais ce coup-ci, je suis tombée sur Tobie Lolness, qui me semblait être un one-shot et qui me donnait envie… Bon au final, j’ai su qu’il y avait une suite (merci la couverture trompeuse). Je lui ai tout de même donné sa chance (même si cela m’embête de commencer ENCORE une saga).

«Tobie Lolness mesurait un millimètre et demi, ce qui n’était pas grand pour son âge.» Ainsi commence le récit des aventures du jeune Tobie, qui appartient au peuple du grand chêne. Ce peuple ne connaît pas d’autre univers que celui de l’arbre, creusant ses maisons dans les branches, traçant ses chemins dans les sillons de l’écorce, faisant travailler les charançons, élevant leurs larves pour se nourrir. Le père de Tobie, savant génial et sage, a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire qui permet de transformer la sève de l’arbre en énergie motrice. Il sait que certains s’en serviraient au détriment de l’arbre. Furieux, le Grand Conseil a condamné la famille Lolness à l’exil dans les Basses-Branches, territoire sauvage et sombre, près de la frontière des Pelés. Là pourtant, Tobie vit heureux et rencontre Elisha qui devient son amie. Mais les Lolness sont rejugés et, cette fois, condamnés à mort. Seul Tobie parvient à s’échapper. Se cachant au creux des écorces, courant parmi les branches, Tobie fuit, traqué par les siens…

Lire la suite

Les carnets de Cerise, tome 2 : Le livre d’Hector <3

 les carnets de Cerise 2

Les carnets de Cerise, tome 2 : Le livre d’Hector

Auteur : Aurélie Neyret et Joris Chamblain

Editions France Loisirs (2014)

Paru en 2013

Genre  : Jeunesse, BD

Après le coup de cœur qu’a été le premier tome, on aurait pu croire que j’aurais lu le deuxième tome plus rapidement. Mais comme j’aime faire durer les choses que j’aime, j’ai mis quelques mois pour lire ce tome 2 (avec pour idée de lire le tome 3 durant l’hiver… Sauf que je ne l’ai pas encore dans ma bibliothèque sniff). Et ben, un deuxième coup de cœur, tout simplement. Ces BD jeunesse je vais les garder très précieusement dans ma bibliothèque, les relirai à l’envie et les mettrai entre les mains de mes enfants dès leur 8-9 ans.

Quatrième de couverture du tome 1 (mais valable pour tous le tome 2) :

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Lire la suite

Sans Atout dans la gueule du loup

 sans atout dans la gueule du loup

Sans Atout dans la gueule du loup

Auteur : Boileau & Narcejac

Folio Junior

Paru en 2005

Genre  : Jeunesse

C’est le deuxième Sans Atout que je lis. Je n’ai pas chroniqué ma première lecture et je suis bien contente car je pense que j’aurais été trop gentille avec elle. Ce n’est pas que ces livres soient mauvais en soit, mais ils ne sont clairement plus d’actualité. Et si un adulte peut prendre du recul vis-à-vis de certaines scènes, un enfant le fera moins. Alors ce sont des petits livres qu’a lu mon cher et tendre dans sa jeunesse, donc je ne compte pas me séparer de ses madeleines de Proust, mais je ferai peut-être attention à ne pas le confier à mes enfants trop tôt.

Au cours d’une excursion en Auvergne, Sans Atout et son ami Paul découvrent un homme laissé pour mort…
Leur enquête les conduit dans un vaste réseau de souterrains envahis de chauve-souris et où semble régner la Bête.
Les deux garçons sont sûrs de l’avoir vue et ont même entendu son cri épouvantable.
Mais d’autres monstres, humains, ceux-là, vont se dresser sur leur chemin. il se trame sous terre d’étranges machinations…

Lire la suite

Gardiens des cités perdues, tome 1

gardiens des cités perdues

Gardiens des cités perdues, tome 1

Auteur : Shannon Messenger

Editions Lumen

Paru en 2014

Genre  : Fantasy jeunesse

Après avoir lu rapidement un Chair de Poule dont je vous épargne la chronique inintéressante, j’ai jeté mon dévolu sur Gardiens des cités perdues, le tome 1 de Shannon Messenger. Un livre que je devais lire pour le bingo de l’été et ça tombe bien, il fallait aussi que je le rende à ma cousine. Je dois avoué que je ne savais pas trop si j’avais envie d’y mettre les pieds car on en parle beaucoup trop et la phrase « le nouveau Harry Potter » me donnait pas trop envie d’y mettre les pieds. Non parce que je n’aime pas Harry Potter, mais simplement parce que cette saga a un aspect beaucoup trop nostalgique pour moi pour que je puisse apprécier une pale copie. Et finalement, j’ai bien aimé, même si j’ai trouvé plein de défauts, ce qui est assez contradictoire et ce qui m’a donné beaucoup de difficultés pour l’écriture de cette chronique.

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

Lire la suite

Le pique-nique de Petit Renard, Ouille ouille ouille le zèbre et Tic-tic la girafe

IMG_2281

            Le pique-nique de Petit Renard                      Ouille ouille ouille le zèbre                                                                                                                          et Tic-tic la girafe

                                   G. Debi                                                             E. Manceau

                                 Ed. Gründ                                                       Ed. P’tite etincell

 Parus en :                  2005                                                                        2011

  Genre : Albums jeunesse

Ce Mercredi, je vous présente trois petits albums, adaptés aux petites mains : petites tailles, histoires courtes, illustrations colorées.

Résumé Le pique-nique de Petit Renard :

C’est l’été dans la prairie et Petit Renard va pique-niquer avec ses amis… Découvrez cette histoire gaie et pétillante, idéale pour les tout-petits.

Le pique-nique de Petit Renard est une histoire très simple et peu originale. Ceci dit, cela flaire bon la bonne humeur. C’est joyeux, coloré, une vraie petite pépite pour mettre de bonne humeur. Et des fois, c’est tout ce dont on a besoin!

Résumé Ouille ouille ouille le petit zèbre et Tic-tic la girafe :

Ce sont de petits livres carrés de toutes les couleurs que les touts petits peuvent tenir dans leurs petites mains. Chpop le lapin, Poum la Baleine ou Zouik le rouge-gorge font parti de leurs héros. Une collection toute CHPOP_le_lapin.jpgmimie – il y a plus de vingt titres dans la collection la p’tite étincelle – que vos chères têtes blondes adorent lire et relire. Pourquoi Zouik a-t-il la gorge rouge ? Pourquoi Chpop fait-il autant de petites crottes ou pourquoi Ouille Ouille Ouille le zèbre est-il rayé noir et blanc ? De son dessin très tendre, Édouard Manceau – le papa de Capucine (éd. Milan) – offre à tout les parents de vrais moments de tendresses. Un livre, un câlin.

Des petits livres très colorés aux textes courts et drôles qui essaieront de donner des réponses à des pourquoi d’enfants de manière amusante et créative. Les dessins sont très simples et avec peu de détails. C’est l’idéal pour que l’enfant ne se disperse pas. En tout cas, ces petits livres sont très plaisants et je regarderai à la bibliothèque s’ils ont le reste de la collection pour pouvoir en lire de temps en temps à ma puce.

IMG_2282

Le prince comblé et La petite fille qui marchait sur les lignes

IMG_2283

                    Le prince comblé                              La petite fille qui marchait sur les lignes

                             F. Rich                                                                        C. Beigel

          Ed. Les petites vagues éditions                                                 Ed. Ricochet

 Parus en :            2008                                                                               2004

  Genre : Albums jeunesse

Et voici deux petits albums empruntés à la bibliothèque. Alors, certes, ce n’était pas vraiment pour ma fille, celle-ci étant trop jeune, mais j’aime exploré les albums qui pourraient éventuellement se retrouver dans sa bibliothèque personnelle plus tard. Oui, j’ai envie de qualité pour la future littérature de ma puce (et puis, je l’avoue, j’aime bien les albums jeunesse huhu). Et voici deux super belles découvertes!!!

Résumé Le prince comblé :

Au prince Avhad tout est accordé: confort luxueux, mets subtils, spectacles raffinés. Mais est-il pour autant réellement comblé? Sa rencontre avec un vieux pommier va lui permettre de porter un autre regard sur la vie.

Les illustrations sont dingues de tendresse et de douceur! Il suffit de regarder l’image que je vous présente ci-dessous. De quoi attirer les enfants qui auront envie de cueillir la pomme comme le prince Avhad. Et l’histoire est vraiment sublime avec un prince Avhad qui découvrira que parfois, quand on veut vraiment quelque chose, il faut donner de sa personne et surtout beaucoup d’amour! Bref, une belle histoire à découvrir!

IMG_2284

Résumé La petite fille qui marchait sur les lignes :

Voici un album d’une écriture sûre et sensible, magnifiquement illustré. Il évoque cette pratique, si chère au coeur de tant d’enfants, de s’efforcer de suivre les lignes des trottoirs. Le jeune lecteur est invité, au fil des pages, à parcourir tout un chemin qui est également celui de l’imaginaire. Et rien ne l’empêche, s’il le veut, de lire parfois aussi entre les… lignes.

Qui ne s’est jamais donné comme défi de marcher uniquement sur les lignes du trottoir quand il était petit? Moi je l’ai fait! Cela mettait au défi le sens de l’équilibre et du courage (surtout quand il fallait sauter d’un pavé à l’autre). Cela mettait aussi au défi la patience de mes parents, mais cela ne comptait pas. Cet album, je l’ai lu avec le sourire aux lèvres d’une nostalgie toute empreinte de tendresse. Et ces illustrations, certes originales, mais magnifiques, donnent une toute autre grandeur et une toute autre force à ces jeux d’enfants. J’ai adoré cet album, à lire par les enfants qui interpréteront les pages mieux que les parents, mais à lire par les parents pour qu’ils se plongent dans l’univers riche et merveilleux qui habitent les enfants lorsqu’ils jouent à ces jeux. Les livres ont parfois trop tendance à être moralisateurs et à vouloir emmener nos enfants dans le monde réel et responsable des adulte. Cela fait un bien fou de voir que certains albums tendent la main aux parents pour les plonger dans les mondes des enfants.

IMG_2285