L’épreuve, tome 3 : Le remède mortel

couv42530316

L’épreuve, tome 3 : le remède mortel

Auteur : James Dashner

Editions PKJ

Paru en 2008

Genre : Fantasy

 

Ma petite binômette TheHermit du Club de lecture m’a donné à lire le tome 3 de L’épreuve de James Dashner. Elle a estimé qu’il était temps que je termine la saga, surtout qu’elle a apprécié ce tome 3. Elle m’a assuré que ce livre était bien mieux que son prédécesseur, alors malgré une petite appréhension, j’y suis allée de bon de cœur. Surtout que c’est toujours l’occasion de clôturer une saga uiuiui! (Je mets le résumé du tome 1, celui du tome 3 étant naze et un peu spoilant)

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les « coureurs » parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

Alors moi qui n’ai pas du tout apprécié le deuxième tome, j’ai été agréablement surprise par la conclusion de cette saga. Tout d’abord l’intrigue que je trouvais lente, sans intérêt et un peu tirée par les cheveux dans le tome 2 a été bien plus sympathique sur ce tome-ci. J’ai donc tourné les pages bien plus facilement et du coup, j’y ai pris plus de plaisir. Bon, cela fait une éternité que j’ai lu le deuxième tome, donc je ne pourrais pas faire une comparaison franche, mais dans ce tome-ci, j’ai apprécié que le rythme ne s’essouffle jamais et qu’il y ait des rebondissements à chaque instant. J’ai aussi apprécié le développement (qui reste quand même très restreint) du monde en dehors de l’enceinte de Wicked. On avait un aperçu de la terre brulée dans le tome 2 et j’ai apprécié découvrir le fonctionnement des villes « protégées ». Malheureusement, cela a été plutôt rapide, mais l’auteur n’avait pas besoin de s’appesantir dessus pour arriver à la conclusion, mais soit.

J’ai aussi apprécié que les personnages que l’on aime soit confronté à des choix difficiles. Mais je n’irais pas jusqu’à dire qu’ils ont réellement effectuer des choix. Au final, la résolution de leur dilemme passe souvent par des événements extérieurs. J’aurais aimé qu’ils se posent un peu de question, enfin. Et d’ailleurs sur les personnages, je ne vois pas tellement d’évolution. Je trouve toujours Thomas borné et arrogant, Theresa relativement insipide et Minho bourrin. Newt, le seul personnage auquel je me suis réellement attachée et que je trouve touchant et celui qui a la plus grande évolution, mais à ses dépens. Je pense que le point faible de cette trilogie, pour me la faire aimer entièrement, ce sont les personnages auxquels je ne m’identifie pas. Et l’aspect que j’avais adoré dans le tome 1, à savoir une énigme géante, a laissé la place à de l’action et un ballotement des personnages dans des événements hors de leur contrôle…

En bref,

Si je prends un peu de recul, ce livre n’a pas beaucoup d’atout pour me le faire aimer. Je n’apprécie pas la majorité des personnages, on perd le côté énigmatique que j’aimais dans le premier tome, on en apprend pas autant que j’aimerais sur le monde,… Mais il est indéniable que j’ai passé un bon moment, l’action est fortement présente, le style est fluide et le rythme bien maitrisé.

Ma note : 3/5

Publicités

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune

images

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune

Auteur : Christelle Dabos

Editions Gallimard

Paru en 2015

Genre : Fantasy

J’ai dévoré le 1er tome en deux jours à peine (D’ailleurs je viens de m’apercevoir que je n’ai pas fait de chronique sur le blog… Alors que je l’ai conseillé à tout le monde autour de moi HONTE A MOI!). Alors bien sûr j’avais hâte de m’attaquer au deuxième tome, mais il faut toujours que je laisse passer un peu de temps entre deux tomes d’une même saga. Quel moment plus idéal que l’Hiver pour se plonger au cœur du froid du Pôle. Le challenge Cold Winter était un prétexte parfait pour me plonger ENFIN dans la suite de l’histoire et pour retrouver les personnages qui m’ont beaucoup manqué (oui, cette phrase est une phrase à rallonge). Comme beaucoup de personnes, ce tome là m’a aussi charmé, mais chose plutôt étonnante, il m’a encore plus plu! Et je ne pensais pas ça possible!

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Alors je ne sais pas vraiment par quel bout commencer la chronique… L’intrigue, les personnages, l’ambiance, le style? Tout était parfait! Voilà… Fin de la chronique…

Non, sans blague, tout d’abord le style de l’auteur est super fluide. On tourne les pages sans s’en apercevoir et surtout, son monde apparait d’une clarté dingue alors qu’il est d’une complexité folle… Mais comment réalise-t-elle ce coup de maître? Je ne sais pas. En tout cas, dans ce second tome, Christelle Dabos va encore plus loin dans l’explication de son univers : le lien entre les différentes arches, la particularité des esprits de famille, l’étrangeté de Farouk, le lien entre les clans du pôle,… Dans le 1er tome, on avait déjà compris la globalité du schmilblik super facilement, mais là Christelle Dabos nous en rajoute une tartine que j’ai bu comme du petit lait. Et c’était hyper cohérent et complexe, mais génial.

L’intrigue est aussi très sympa. Même si au début on ne comprend pas trop pourquoi elle part sur une intrigue un peu différente que ce qu’on aurait imaginé. Mais on rejoint très très vite l’essentiel de l’histoire et comprend que l’auteure nous a baladé à droite et à gauche mais qu’au final on revient bien à l’histoire centrale, qui nous, nous motive. Et j’adore cette sensation que le livre est incontrôlable et qu’à chaque page j’aurais mon lot de surprises. D’ailleurs pour en avoir des surprises!!! Attendez vous à de sacrées révélations!

Les personnages sont eux aussi tip top, avec une évolution démentielle. Et si pour certains il ne s’agit pas d’évolution (oui parce que les membres des clans du pôles sont parfois un peu têtes de lard), en tout cas, on en apprend plus encore sur leur passé, leur psychologie, leurs objectifs… Sans pour autant que ce soit encore tout à fait transparent! Et bien oui, il reste un peu de mystère et ça c’est chouette. J’ai adoré Ophélie, je l’aime de plus en plus, car elle commence à se rebeller et cesse un peu de se laisser mener par le bout du nez. J’ai un peu moins aimé Thorn, sauf sur le dernier tiers, j’ai hâte de voir ce qu’il va devenir dans le prochain tome. Et tous les personnages autour, je les ai aimé ou détesté, mais pas un de m’a déçu!

En bref,

Si avant la fin de la lecture de cette chronique, vous n’avez pas encore couru acheter La Passe-Miroir, et bien c’est le moment de le faire! J’adore, j’adore, j’adore. Et vous savez quoi? Je conseille cette saga à tout le monde et personne n’a encore été déçu de suivre ce conseil… Alors encore merci à Babette de m’avoir fait découvrir cette pépite et j’attends de pied ferme le tome 3!!

Ma note : 5/5

TAGons le mercredi! : les 7 péchés capitaux

Un petit TAG pour cette fois… Parce que j’ai un retard monstrueux sur mes chroniques, alors il faut absolument que je les écrive plutôt que passer du temps sur des TAG (même si je trouve ça rigolo). Donc petit TAG, mais très sympathique :

Les péchés et leurs questions :

1. AVARICE : Quel est votre livre le plus cher? Quel est votre livre le moins cher?
Après une petit tour dans ma bibliothèque. Le livre le plus cher est « Game of thrones les origines de la saga » qui est énormissime et magnifique et vaut la bagatelle de 40€. Le livre le moins cher est « Joyeux Noël! » un recueil de contes de Noël vendu à 2€ (même moins je crois).
2. COLÈRE : Avec quel auteur entretenez-vous une relation amour/haine?
Je crois que je vais choisir la facilité avec Terry Goodkind et sa saga l’Epée de Vérité, qui a été un gros coup de coeur au début, mais par la suite, beaucoup de tomes m’ont déçus, d’autres j’ai adoré… Bref, c’est vraiment compliqué la relation entre l’Epée de Vérité et moi!
3. GOURMANDISE : Quel livre avez vous dévoré encore et encore sans aucune honte?
Il est rare que je relise des livres, mais je vais citer « la guerre des cygnes » de Sean Russell que j’ai relu plusieurs fois. Et pourtant peu de personnes le trouve brillant… Moi je l’aime d’amour!
4. PARESSE : Quel livre avez-vous négligé par paresse?
Le tome 2 de Game of Thrones en anglais… Ben oui il faut un peu de courage pour lire cette briquasse en anglais. J’ai lu 200 pages pour l’instant… Mais un jour, il faudrait que je me l’impose en lecture principale. En plus j’adiire Game of Thrones! Donc c’est clairement de la pure paresse.
5. ORGUEIL : De quel livre parlez-vous le plus pour vous faire mousser?
J’hésite entre le tome 1 de Game of Thrones en anglais ou bien toute la trilogie du Seigneur des anneaux. Mais je me vante rarement… Je le signale discrétement au détour d’une conversation c’est tout (huhu!)
6. LUXURE : Quels sont les attributs que vous trouvez séduisants dans un personnage féminin ou masculin?
J’aime les personnages masculins protecteurs mais discrets. Chez les personnages féminins, j’aime quand elles ont un caractère forts mais avec des fêlures et de la compassion.
7. ENVIE : Quel livre aimeriez-vous le plus recevoir en cadeau?
Il y en a tellement!!!!!!!!!! Mais en ce moment, j’ai très envie de relire Harry Potter et je me les rachète doucement dans la collection Gallimard. Alors si mon entourage veut participer à ma collection, c’est avec grand plaisir!
Et voilà! N’hésitez pas à reprendre ce tag, je viendrai lire vos réponses avec curiosité et plaisir!

Un livre à lire… : Le livre et l’épée

Aujourd’hui je vous présente la saga Le livre et l’épée d’Antoine Rouaud qui comportera 3 tomes à priori (pour l’instant je n’ai que le 1er et le 2nd n’est pas encore sorti) :

1310-livre-epee1

Quatrième de couverture du 1er volume

Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l’Empire, mais il n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d’une taverne.

C’est là qu’une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l’Épée de l’Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.

Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu’ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l’Histoire.

C’est alors qu’un assassin sans visage se met à frapper au cœur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancœurs et la soif de vengeance d’un homme perdu sur la voie de la colère.

Comment est-elle entrée dans ma PAL?

Je suis tombée sur une offre Milady (1 livre offert pour 2 achetés), j’ai regardé ce qui me plaisait et j’ai tout de suite été attirée! J’aime beaucoup al fantasy un peu sombre. J’aime les personnages dont la loyauté est ambigüe et du coup, quand il y a un assassin dans l’histoire ça m’attire toujours. ça ne présume rien de bon pour ma santé mentale, mais bon…

Depuis combien de temps est-elle dans ma PAL? Et pourquoi n’en est-il pas sorti?

Cela doit faire plus d’un an, puisque je l’ai acheté en même temps que l’Homme-Rune qu’on a mis presque un siècle à terminer mon mari et moi (il était génial, mais on le faisait en lecture commune avec Chéri et… comment dire… La lecture n’est pas sa priorité). A vrai dire, je ne l’ai pas commencé car j’ai d’autres sagas à terminer avant et surtout, j’ai vu que le second tome n’était toujours pas sorti… Depuis 2014. L’auteur donne des nouvelles régulières sur Facebook pour dire qu’il travaille dessus, donc il sortira bien un jour, mais pour l’instant… On attend. Alors comme je ne veux pas être trop frustrée et mettre trop de temps entre les tomes, autant attendre qu’au moins le tome 2 sorte! En plus, je suis pas pressée.

 

Harry Potter et l’enfant maudit

couv29158267

Harry Potter et l’enfant maudit

Auteur : Jack Thorne

Editions Gallimard

Paru en 2016

Genre : Jeunesse, Fantastique

 

J’ai lu Harry Potter et l’enfant maudit dans le cadre d’une lecture commune sur le forum Club de lecture. Je n’avais pas une envie folle de le lire, mais ça me paraissait sympa, une lecture courte et sans prise de tête. Et puis comme ça je saurais enfin ce que c’est que ce livre dont tout le monde parle. Mais contrairement à beaucoup de monde, je n’avais pas d’attente, ce qui fait peut être que je suis plus indulgente.

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

J’ai abordé ce livre comme un livre lambda. Peu importe qu’il ait une relation avec la saga Harry Potter, je savais que ça n’avait rien en commun : autre auteur, autre contexte, autres personnages. Bon pour ce dernier point j’avais un peu tort puisqu’on retrouve de nombreux personnages des sagas Harry Potter, avec quelques années de plus… Je tiens d’ailleurs à dire que je n’ai pas du tout aimé ce qu’ils ont fait de nos anciens personnages. Je n’aime pas ce qu’est devenu Ron, Harry, Hermione et d’ailleurs je n’aurais pas imaginé qu’ils aient une telle évolution. Euh, sauf Harry que je vois bien en père boulet quand même, mais pas à raconter à tort et à travers à ses enfants ce qui lui est arrivé plus jeune, même en guise de contre-exemple. Après cette énorme déception, je me suis tout simplement imaginé que c’étaient des personnages totalement différents et puis c’est passé (Ron est quand même insupportable).

L’histoire en elle-même est très sympa, très bien trouvée. Je trouve ça intéressant d’exploiter les événements de la saga Harry Potter mais sous un autre angle, d’un autre point de vue. Cela peut faire un peu fan service, mais l’histoire débutant avec le fils de Harry frustré d’être si différent et jaloux de la notoriété de son père, je vois mal comment on pouvait ne pas parler du passé d’Harry. Par contre, le personnage d’Albus en lui-même m’a été assez insupportable! J’ai beaucoup aimé le petit Scorpius cependant.

La forme narrative est très particulière puisque c’est une pièce de théâtre. Alors moi, cela ne me dérange pas. Par contre, il est vrai que certains passages de dialogue manque de naturel (j’imagine que c’est pour un effet un peu comique ou inversement un peu dramatique). Dans l’ensemble, c’est assez jeunesse, ce qui peut en repousser plus d’un. En tout cas, ça se lit rapidement, et même si je n’en sors pas aussi exhaltée qu’en lisant Harry Potter, j’ai passé un bon moment. Par contre, le prix du livre est relativement élevé pour un texte aussi court et qui se lit aussi rapidement… Mais que voulez-vous, Harry, ça fait vendre!

En bref,

Ce n’est pas un enthousiasme fou pour ce livre, mais j’ai passé un bon moment de détente. Le point noir principal est le traitement des personnages connus via la saga Harry Potter et le héros que je n’ai pas forcément apprécié. Cependant l’histoire est sympathique et originale. ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais ça se laisse lire et on passe quand même un bon moment, ce qui est le principal!

Ma note : 3/5

TAGons le mercredi!

Voici un petit TAG que j’ai trouvé au détour d’un blog. Bon j’avoue que je ne suis pas hyper régulière sur mes TAG, mais cela prend tout de même un peu de temps de les réaliser!

1) Quand avez-vous commencé à lire ? Le lancement s’est fait avec l’aide de quelqu’un, ou tout seul, par curiosité ?

Alors franchement je n’ai que des souvenirs vagues. J’aimais bien lire, et pourtant à la maison, nous n’avons pas de grands lecteurs. Enfin mes parents lisent, mais assez peu et surtout pas des livres que j’apprécie. J’ai commencé à lire au collège, j’étais assez renfermée et lire était une bonne excuse pour ne pas participer aux discussions un peu creuses de mes copines (ce mec ci il est trooooooooooooooooooop beau). Bon, on n’avait pas que des discussions de ce genre, mais quand ça arrivait, je me plongeais la tête dans les bouquins. Je me rappelle avoir accrocher à Harry Potter, mais je n’étais pas aller bien loin (les 4 premiers tomes seulement). Ce qui m’a vraiment fait plonger dans la lecture, c’est la lecture de la trilogie La Guerre des Cygnes de Sean Russell offerte par ma tante à Noël.

2) Quel genre de livres vous préférez lire ? (bit-lit, SF, policier, thriller, fantasy …)

Je lis un peu de tout. J’ai du mal à accrocher aux policiers et à la chick-lit. Mon genre de prédilection est la fantasy.

3) Êtes-vous du genre à enchaîner tout les tomes d’une saga qui vous plaît ? ou préférez-vous faire durer le plaisir et étaler votre lecture ?

Je préfère largement étaler ma lecture. J’ai du mal à enchainer les tomes, même si des fois ça me vaut des oublis…

4) Dans quelle situation vous préférez lire ? (musique/silence, dans votre lit/canapé/fauteuil préféré ?) Est-ce que vous arrivez à lire partout ?

Avant, je lisais absolument partout, mais j’ai arrêté de lire en marchant… Je suis bien trop maladroite. Ce que je préfère tout de même c’est lire dans mon fauteuil face au feu, avec un brin de musique c’est nickel.

5) Avez-vous l’habitude de lire plusieurs livres en même temps ? ou uniquement un à la fois ?

Avant j’en lisais plusieurs à la fois, mais maintenant j’ai une seule lecture principale. Bon j’avoue avor encore des lectures parallèles, mais ce sont des lectures particulières : livre audio dans la voiture, lecture en commun avec mon mari (généralement à voix haute pendant les longs trajets), lecture en anglais que je réserve pour les moments où je suis bien concentrée,…

6) Prévoyiez-vous vos lectures à l’avance ? ou faites-vous votre choix au feeling du moment ?

J’adooooooooooore faire ma petite PAL en début de mois. Et puis choisir en fonction de ms challenges. Mais aussi de mes envies rassurez vous!

7) Êtes-vous du genre à lire jusqu’au bout de la nuit quand un livre vous plaît, quitte à faire nuit blanche ?

Alors très clairement, je suis du genre à me laisser entrainée beaucoup trop facilement. Depuis que j’ai un emploi, j’ai essayé de le réfréner (dormir sur les bancs de l’école, c’est plus facile) et je me refrène encore plus depuis que j’ai un enfant. Et pourtant, il m’arrive encore de me lever en me demandant « mais pourquoi ai-je lu aussi tarrrrrrrrrrrrrrrrd »

8) Combien de livres achetez-vous par mois ?

Je ne compte pas et cela dépend vraiment des mois. Les vide-grenier sont d’ailleurs très mauvais pour ma PAL. Mais il m’arrive de ne pas acheter un seul livre pendant plusieurs mois… Tout dépend.

9) Êtes-vous inscrit sur les sites communautaires livresques ? (type Livraddict, Babelio etc)

Oui sur Livraddict sous le pseudo Llhyn.

10) Question bonus : Montrez-nous votre/vos bibliothèques et/ou votre PAL.

Euh, non. J’ai une pièce entière consacrée à ma bibliothèque et aux jeux de société (oui, nous sommes de grands fanatiques de jeux de société). Mais nous n’avons pas encore rénové cette pièce et du coup, elle sert plutôt d’atelier peinture/customisation de meubles et de débarras en ce moment. Comme d’autres pièces doivent être refaites avant celle-ci, ce n’est pas une priorité, mais un jour viendra où je n’aurais plus honte de cette magnifique pièce.

Les chroniques de Narnia, tome 1 : le neveu du magicien

couv59284337

Les chroniques de Narnia, tome 1 :le neveu du magicien

Auteur : CS Lewis

Editions Folio Junior

Paru en 2001

Genre : Fantastique, Jeunesse

 

Cela fait un moment que je souhaitais commencé Les Chroniques de Narnia. Ce n’est pas que l’histoire me tentait particulièrement, mais j’ai toujours une grande curiosité pour les classiques de la littératures fantastiques jeunesse. Ces livres que tout le monde encense car ils les ont fait rêver et aimer la lecture alors qu’ils étaient tout jeune! Je n’ai pas vraiment peur de m’attaquer à la littérature jeunesse car je sais me remettre dans la tête de moi jeune (oui, moi, éternelle enfant!). Et je suis bien moins exigeante pour ce type de lecture. Pour ce premier tome, j’ai été plutôt enchantée, même si on ne retrouve pas toute l’ampleur attendue des chroniques de Narnia. Je dirais que ce n’est qu’une mise en place de l’univers pour le développement de toute la mythologie derrière. Alors mettons un pied ensemble dans le monde de CS Lewis

II était une fois, à Londres, la petite Polly qui vivait une vie tranquille, jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Héla, Digory vit avec sa mère malade – son père est parti aux Indes et son vieil oncle est à moitié fou. Et s’il était plutôt magicien? II propose aux deux enfants d’essayer des bagues magiques qui doivent les transporter dans un monde inconnu. Projetés au milieu d’une merveilleuse forêt, les deux amis découvrent qu’en sautant dans chacune des mares de la forêt, ils atterrissent dans un monde différent. Malheureusement, tous les mondes ne sont pas heureux. Dans l’un d’entre eux ils trouvent une sorcière maléfique. Elle les suit dans le monde le plus enchanté qu’il leur est donné de découvrir: le monde de Narnia. C’est une terre entièrement neuve, un paradis qui naît sous leurs yeux: des animaux innocents apparaissent, des plantes délicieuses poussent, dont cet arbre magique, porteur d’un fruit qui pourra peut-être guérir la mère de Digory.

Vous qui n’aimez pas trop la jeunesse, passez votre chemin. Et oui, c’est clair, le style est enfantin, les décors sont colorés, les dialogues sont simples, les méchants sont méchants, les gentils sont gentils, les enfants ont des préoccupations d’enfant (ne pas être en retard pour le dîner),… Et je trouve ça génial pour des enfants qui n’auront pas de mal à se projeter dans cette histoire. De quoi faire rêver ou bien frissonner nos charmantes têtes blondes.

L’intrigue est écrite comme un conte. Rien de bien original dans la construction : Introduction, élément déclencheur, péripéties, dénouement et situation finale. Comme on apprend à la petite école. Mais ce qu’il y a de génial, c’est que l’auteur utilise des éléments tout à fait banal du quotidien pour développer les événements extraordinaires : des bagues télétransporteuses, des flaques comme des portes vers d’autres mondes, une pomme qui donne la jeunesse éternelle, un cheval qui parle, une cloche qui déclenche des catastrophes… J’imagine déjà mes enfants, quand ils auront lu cela (et oui, ils le liront), s’inventer 1001 aventures en m’empruntant une bague, en sautant dans les flaques ou en croquant une pomme. Pas besoin de talent particulier, pas besoin d’objets étranges, tout un chacun peu vivre de belles aventures s’ils tombent sur un objet banal aux propriétés extraordinaires.

En dehors de cela, l’auteur a une imagination dingue. J’ai tout particulièrement apprécié la création d’un monde nouveau (Narnia) et la description du début de sa mythologie. Il a pensé à créer le décalage temporaire qui est nécessaire si l’on veut que le retour à la réalité ne soit trop étrange (genre les parents qui s’en fichent que leur gamin ait disparu pendant 3 jours) et surtout, si l’on veut que nos petits héros restent jeunes. Les personnages sont intéressants, même si les deux enfants manquent un peu de profondeur. Mais si j’ai bien compris ce n’est qu’un préquel à la vrai histoire des chroniques de Narnia, donc il est vrai que ces personnages-ci, on s’en fiche un peu. J’ai donc hâte de découvrir la suite des événements!

En bref,

C’est clair, les chroniques de Narnia se veulent résolument jeunesse. S’il me manque un peu de complexité et un peu de profondeur aux personnages, j’ai été charmée par les décors colorés, les situations loufoques et l’imagination immense dont a fait preuve l’auteur. J’aime qu’il ait détourné l’usage d’objets banals pour stimuler l’imagination des petits lecteurs et leur faire vivre plein d’aventures superbes. Je peux pas dire que c’est un coup de coeur (il me faudrait quelques années de moins je pense), mais je recommande chaudement cette lecture, surtout aux jeunes de 8-10 ans!

Ma note : 4/5